BFM Business

Sans faire le plein, les casinos français encaissent bien la crise

Sur BFM Business, Eric Cavillon (Barrière) et Fabrice Paire (Partouche) sont revenus sur la situation des casinos en France. Après le confinement, les établissements ont repris des couleurs...

La fréquentation des casinos du groupe Partouche a été "un peu atténuée" depuis leur réouverture, selon son président Fabrice Paire, tandis que le directeur général du groupe Barrière Eric Cavillon évoque une fréquentation "à -4% en juillet".

Les établissements de jeu du groupe Barrière ont connu une "reprise assez intéressante au mois de juin mais avec un parc un peu inégal", a précisé Eric Cavillon mercredi matin sur BFM Business, mais ont connu "en juillet un peu un retour aux réalités, avec une dépense moyenne redevenue ce qu'elle devait être voire un peu plus faible qu'auparavant et une fréquentation à -4% en juillet".

Enghien-Les-Bains en berne

C'est notamment le vaisseau amiral du groupe, le casino francilien d'Enghien-Les-Bains, qui s'affiche en recul, les Parisiens ayant massivement quitté la région pour les vacances d'été, a-t-il expliqué, évoquant une saison d'été "un peu atypique". "La réalité des choses va nous rattraper en septembre avec la crise économique qui s'annonce et qui aura forcément un impact sur notre activité".

De son côté, Fabrice Paire, également sur BFM Business, a expliqué que depuis la réouverture le 2 juin, "ça se passe correctement, avec une fréquentation un peu atténuée mais on a du monde". 

"Il est clair que depuis quelques semaines avec le discours sur la reprise de la contagion, on sent une petite crainte, maintenant depuis le 2 juin la preuve est faite qu'on arrive à gérer" la situation sanitaire de manière "satisfaisante", au travers de mesures sanitaires strictes, a-t-il encore estimé.

T.L avec AFP