BFM Business

René Angélil: pygmalion de Céline Dion et homme d'affaires avisé

René Angélil a réussi à faire de Céline Dion une star internationale. Pourtant, la carrière de l'homme d'affaires n'avait pas débuté sur les chapeaux de roues.

"Quand j'ai rencontré Céline, j'ai fait comme si j'avais 1 million de dollars dans mes poches. Pourtant, j'ai fait faillite pas longtemps après, je n'étais pas riche...". Voilà ce que confiait, il y a quelques années, René Angélil au groupe de télévision TVA. L'homme d'affaires, décédé le 14 janvier, a pourtant réussi à bâtir un véritable empire.

Les choses n'avaient pourtant pas bien commencé. Né en janvier 1942 à Montréal dans une famille libano-syrienne, René Angélil a poussé la chansonnette dans un groupe yéyé, "Les Baronets" puis s'est essayé à la comédie avant finalement de se replier sur le métier d'agent. En 1974, alors qu'il gère les intérêts de René Simard, il exige un million de dollars à CBS pour les droits des chansons. Le réseau de radio et télévision refuse. En 1981, il perd le seul contrat qui lui reste, celui qui le lie à Ginette Reno, une grande voix de la chanson.

Construction d'une salle de spectacle 

Mais cette même année, la chance tourne. Découragé, humilié même, René Angélil écoute tout de même l'essai d'une adolescente de 12 ans qui allait changer le cours de sa vie. Il hypothèque sa maison pour financer l'enregistrement du premier album de Céline Dion, La Voix du Bon Dieu. Il arrive à décrocher un contrat avec CBS en 1987 pour sa jeune protégée. Apprenant de ses erreurs, le contrat est mieux négocié que pour René Simard. CBS est ensuite racheté par Sony, maison de disques qui suivra fidèlement la chanteuse.

Tournées, albums, contrats, spectacles, … René Angélil gère tout. Et face au succès de Céline Dion, il n'hésite pas à voir grand. Ainsi, l'homme fait construire spécialement pour la chanteuse une salle de spectacles de 4.200 places à Las Vegas, dans laquelle le Caesar Palace investit 95 millions de dollars. Certains pronostiquaient qu'un spectacle permanent briserait la carrière de Céline Dion. Mais son mari a du flair. Avec 700 représentations entre 2003 et 2007, A New Day a rapporté 400 millions de dollars. Et Céline, qui est encore joué aujourd'hui après une pause d'un an, a déjà rapporté 115 millions de dollars depuis 2011.

Si René Angélil mise beaucoup sur la chanteuse québécoise, il ne met tout de même pas tous ses œufs dans le même panier. Ainsi, l'homme d'affaires a notamment décidé de produire Garou. Il a également acheté un club de golf en banlieue de Montréal, ou encore la chaîne de restauration Schwartz's.

Encore plus qu'un mari, Céline Dion a perdu l'homme à qui elle doit tout. 

D. L.