BFM Business

Publicité en ligne: NRJ, Mondadori et CDiscount rejoignent l'alliance Gravity

-

- - Andrew Cowie - AFP

NRJ, Mondadori et Cdiscount ont rejoint l'alliance Gravity, qui compte déjà dans ses rangs quelques-uns des plus grands médias français, pour mettre en commun leur données et mieux vendre la pub en ligne.

Les groupes Mondadori, NRJ et l'éditeur de CDiscount (3W Régie) ont rejoint l'alliance publicitaire Gravity, où une centaine de médias français partagent leurs données publicitaires pour mieux commercialiser leur offre numérique face aux géants d'internet, a annoncé vendredi le directeur de la plateforme, Fabien Magalon.

Le groupe de BeIN Sports et l'éditeur de Choisir.com (Market Shot) vont également rejoindre cette alliance lancée en juillet, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

Comprendre comment consomme l'internaute

"On obtient avec ces groupes une vraie compréhension du parcours de consommation (de l'internaute), depuis le désir jusqu'à l'acte d'achat", a-t-il souligné. Gravity a déjà testé des campagnes transversales avec des annonceurs comme Canal+, Renault ou la Banque populaire.

Le système a prévu de mettre en place plusieurs dizaines de campagnes dans les prochaines semaines et devrait être pleinement opérationnel à la fin du premier trimestre 2018.

L'alliance comprend déjà les médias de Lagardère Active (Europe 1, Paris Match), L'Équipe, M6, Les Échos-Le Parisien, Next Radio TV (BFMTV, RMC), Condé Nast (Vogue), Prisma (Femme Actuelle), Marie Claire, Sciences & Avenir, Challenges, les groupes de presse régionale La Montagne, Sud-Ouest, La Dépêche et Le Télégramme.

Mise en commun des données

L'opérateur SFR (propriétaire de 49% de la maison-mère de BFM Business) est aussi dans l'alliance avec ses médias (L'Express), ainsi que le groupe Fnac Darty et So Local (héritier des Pages Jaunes).

Ces groupes mettent leurs données en commun pour devenir plus performants dans la publicité programmatique, dont la vente est effectuée automatiquement à l'aide d'algorithmes et de systèmes d'enchères.

À horizon 2021, Gravity compte peser 15% du marché de la publicité programmatique en France, soit environ 200 millions d'euros, selon Fabien Magalon. L'ensemble des sites de l'alliance a touché en moyenne 17,8 millions de Français chaque jour du mois septembre, selon les chiffres de Médiamétrie.

Les groupes Le Monde et Le Figaro ont également annoncé cet été qu'ils allaient commercialiser leurs espaces de publicité numérique dans le cadre d'une alliance inédite, appelée Skyline, conçue pour résister aux Gafa, les géants d'internet comme Google et Facebook.

N.G. avec AFP