BFM Business

PSG-Chelsea: qui a l'effectif le plus riche?

Le Parisien Lucas, ici entre les deux défenseurs de Chelsea César Azpilicueta et John Terry.

Le Parisien Lucas, ici entre les deux défenseurs de Chelsea César Azpilicueta et John Terry. - Adrian Dennis - AFP

Le choc des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, ce mardi au Parc des princes, opposera deux des clubs les plus riches d’Europe. Mais la valeur cumulée des footballers qui joueront ce soir donne l'avantage à l'équipe britannique.

La Ligue des champions signe son grand retour ce mardi, avec à l’affiche le choc entre le Paris Saint-Germain et Chelsea.

D’un point de vue économique, les deux clubs présentent certaines analogies. Leur développement s’est fait rapidement, sous l’impulsion de de leur riche propriétaire : l’homme d’affaires russe Roman Abramovitch côté londonien, le qatari Tamin bin Hamad Al Thani pour le PSG. Tandis que leurs effectifs ont été renforcés à coup de millions d’euros, leur assurant une ascension rapide vers les sommets européens.

Les deux adversaires du soir occupent désormais des places de choix dans le classement des clubs les plus riches du monde. Le Paris Saint-Germain se situe à la cinquième place avec un budget de 474,2 millions d’euros*, quand les "Blues" pointent à la septième place avec 387,9 millions d’euros. Un écart notamment dû au contrat en or signé entre le club francilien et l’Etat qatari afin de respecter les règles du fair-play financier.

85 millions d'écart

En matière d’effectif, le PSG accuse néanmoins un retard conséquent sur son rival. En se basant sur les données du site Transfermarkt, qui estime la valeur des joueurs en temps réel et fait office de référence en la matière, il faut admettre que le duel est déséquilibré. Ainsi, les Diego Costa (estimé à 50 millions d'euros), Eden Hazard (60 millions) ou autre Oscar (40 millions) volent la vedette aux coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic (lui-même estimé à 21 millions).

En comptabilisant les 11 joueurs titulaires (cette composition ne tient pas en compte les blessés éventuels) et les 7 remplaçants autorisés en Ligue des champions, la différence s’élève à plus de 85 millions d’euros. Reste à savoir si cet écart se traduira sur le terrain.

Yann Duvert avec Alec Agratina