BFM Business

Pourquoi TF1 met les bouchées doubles sur YouTube

Seb la frite, le Youtuber le plus populaire de Finder Studios avec 2 millions d'abonnés

Seb la frite, le Youtuber le plus populaire de Finder Studios avec 2 millions d'abonnés - Finder Studios

La Une rentre au capital de Studio71, le quatrième réseau mondial de chaînes YouTube.

Pendant longtemps, TF1 est resté à l'écart du phénomène des Youtubers, alors que M6 lançait Golden Moustache et que Canal Plus rachetait Studio Bagel. Explication: la Une reprochait à YouTube d'héberger ses émissions de manière illégale, et avait attaqué la plateforme en justice.

Finalement, les deux parties ont fait la paix fin 2014. Et, depuis, la Une met les bouchées doubles sur YouTube. Elle a d'abord lancé ses premières chaînes YouTube, avec des extraits de ses émissions Danse avec les stars, The Voice, et The Voice kids.

Elle est aussi rentrée au capital de Finder Studios, qui revendique le rang de second réseau français de chaînes YouTube ou multi channel network (MCN), et même de leader sur les youtubeuses beauté. La régie de la Une commercialise aussi la publicité sur les chaînes de Finder Studios, qui a été créé par le producteur audiovisuel Makever. 

Nouvel étage de la fusée

L'étage suivant de la fusée est lancé ce jeudi 12 janvier. TF1 a annoncé l'acquisition pour 25 millions d'euros de 6,1% de Studio71, qui est le 4ème multi channel network mondial, et ambitionne de faire partie du top 3 mondial.

Studio71 est le leader en Allemagne, où il a été créé à l'automne 2013 par Pro7Sat1, l'équivalent de TF1 outre-Rhin. Il est aussi présent aux États-Unis, via le rachat en 2015 de Collective Digital Studio (CDS), un multi channel network créé par Michael Green, ancien manager de Pamela Anderson ou Enrique Iglesias. Précisément, Pro7Sat1 a racheté 75% de CDS pour près de 100 millions de dollars, et détient une option pour racheter les 25% restants en 2019, cette option étant valorisée à 89 millions de dollars supplémentaires. En 2015, CDS a perdu 17,6 millions de dollars, sur un chiffre d'affaires de 64,2 millions de dollars. 

Studio 71, encore déficitaire, visait l'équilibre en 2017, mais a récemment repoussé cet objectif à 2018. A moyen terme, Studio71 (qui emploie 200 personnes) vise une marge brute d'exploitation (Ebitda) de 5% à 10%. 

En pratique, l'accord annoncé jeudi prévoit que la filiale française de Studio71 soit détenue majoritairement par TF1, et absorbe Finder Studios. 

Partage sans cannibalisation

Olivier Abecassis, directeur innovation et digital de TF1, a ainsi résumé la nouvelle stratégie de la Une: "Il y a un moment où il a fallu être un peu fort avec les plateformes pour que nos contenus nous reviennent. Mais, depuis l'arrivée de Gilles Pélisson [comme PDG en février 2016], il y a eu une évolution de la stratégie digitale pour viser une audience maximale, un changement fort. Nous allons là où nous devons plus partager [les recettes publicitaires], mais uniquement quand il n'y a pas de cannibalisation avec nos propres sites, ou alors si cette cannibalisation est plus que compensée par l'accroît de recettes". 

Dernière étape de la fusée: TF1 a annoncé la diffusion d'un programme court avec les deux youtubers stars français, Cyprien et Norman, qui appartiennent toutefois à un multi channel network concurrent, Mixicom, filiale de Webedia. Mais aucune date n'a été donnée pour son arrivée à l'antenne, initialement promise pour la rentrée 2016.

Parallèlement, la Une a fermé en février 2016 Wat, sa version maison de YouTube, qui avait été lancée en 2006.

À noter que l'italien Mediaset prend simultanément 5,5% de Studio71, Pro7Sat1 conservant 70% du capital. Rappelons que TF1 et Pro7Sat1 collaborent déjà dans les investissements dans les start-up (media for equity), et que le français teste la technologie de publicité numérique VirtualMinds de l'allemand.

Jamal Henni