BFM Business

Pas de publicité pendant Touche pas à mon Poste ce mardi

Les marques ont commencé à lâcher Cyril Hanouna

Les marques ont commencé à lâcher Cyril Hanouna - Joel Saget - AFP

L'émission présentée par Cyril Hanouna ne sera pas entrecoupée de publicités ce mardi 23 mai. Ce qui fait suite à la défection de nombreux annonceurs, choqués par le canular jugé homophobe de jeudi dernier.

Touche pas à mon Poste commence à faire les frais du canular de jeudi dernier, lorsque son animateur vedette Cyril Hanouna avait piégé par téléphone plusieurs homosexuels, séquence qui avait été dénoncée comme homophobe par plusieurs associations.

Selon nos informations, la direction de Canal Plus a décidé de ne pas faire de distinction entre annonceurs et a ainsi choisi de ne diffuser aucune publicité pendant le programme de C8. Exit donc les trois encarts prévus normalement lors de l'émission.

De nombreuses marques, considérant que la séquence dénoncée par les associations ne correspondait pas à leurs valeurs, ont en effet annoncé sur les réseaux sociaux lundi et mardi avoir suspendu leurs investissements publicitaires à l'heure de l'émission sur la TNT.

Une vingtaine de marques qui désertent

Sur une liste de près de 70 annonceurs, plus de 50 - dont PSA, Flunch, Decathlon, Orange, Petit Navire, Thomson, Bouygues Immobilier, Guerlain, Pringles, SFR, Groupama, La Fourchette, Engie, Nestlé, RedBull, PMU, iDVROOM, Cofidis ou encore Pulco ou la Maaf - ont ainsi annoncé une suspension de leurs spots.

De leur côté, la marque de biscuits LU et la compagnie aérienne low-cost EasyJet ont elles affirmé à Buzzfeed qu'elles songeaient à retirer leurs spots sur le créneau de l'émission. 

La désertion de ces annonceurs risque de coûter cher à C8 et à Vivendi, propriétaire de la chaîne. En 2015, selon Verif, la chaîne de la TNT avait généré un chiffre d'affaires de 135,89 millions d'euros. Or, selon un spécialiste du secteur cité par Les Échos, l'émission TPMP représenterait près de la moitié du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Nina Godart et Julien Marion