BFM Business

Notre-Dame de Paris, une PME pas comme les autres

Notre-Dame de Paris est le monument le plus visité d'Europe.

Notre-Dame de Paris est le monument le plus visité d'Europe. - Loic Venance - AFP

La cathédrale accueillera au cours de ce week-end près de 150.000 personnes pour les différents offices de la fête de l'Assomption. Pour faire tourner ce monument une cinquantaine d'employés, épaulés par des dizaines de bénévoles.

Avec 14 millions de visiteurs par an, Notre-Dame de Paris est le monument le plus visité de France et même d'Europe. Pour ce week-end de l'Assomption, la foule sera encore plus nombreuse au rendez-vous. Près de 150.000 personnes, pèlerins, fidèles ou simples visiteurs, viendront assister aux offices, processions, concerts et projections organisés au cours de ces deux jours.

Mais pour que tout fonctionne, le monument est organisé comme une véritable PME. Le patron, c'est Monseigneur Jacquin. Ce prêtre, qui a le titre de recteur, gère Notre-Dame depuis 12 ans.

Outre l'aspect spirituel, il organise la vie matérielle de la cathédrale. Ouverte toute l'année, elle emploie une cinquantaine de personnes, épaulées par des dizaines de bénévoles. Secrétaires, logisticiens, comptables, gardiens, vendeurs, régisseurs, autant de métiers qu'on retrouve dans beaucoup de PME. D'autres, sont plus spécifiques, comme les sacristains, les organistes, et bien sûr les prêtres.

1.000 euros de chauffage par jour en hiver

Comme partout, le nerf de la guerre, c'est l'argent. A la boutique, le best-seller, c'est le chapelet, dont 80.000 pièces sont vendues chaque année. Des médailles sont également en vente dans des distributeurs et des offrandes de 5 euros sont conseillées pour les bougies. 5 euros c'est aussi le prix de la location d'un audio-guide.

C'est qu'il en faut des recettes pour entretenir la vieille dame. Certes les travaux de gros-oeuvre sont aux frais de l'Etat, mais le reste incombe à l'Eglise. Les dépenses s'élèvent à près à 5 millions d'euros par an. Rien qu'une journée de chauffage en hiver coûte 1.000 euros.

Elisabeth Hu édité par C.C.