BFM Business

Mariage envisagé entre les Éditions Belin et PUF

Les fonctions non éditoriales seront mutualisées si ce rapprochement est confirmé.

Les fonctions non éditoriales seront mutualisées si ce rapprochement est confirmé. - AFP - Eric Feferberg

Les représentants du personnel sont actuellement consultés. Ceux de PUF ont d'ores et déjà émis un avis favorable.

Un projet de rapprochement entre les éditions Belin et les Presses universitaires de France (PUF) est à l'étude, a annoncé à l'AFP lundi le réassureur Scor, actionnaire majoritaire des deux maisons, confirmant une information du Monde. Ce projet "fait l'objet des procédures habituelles d'information-consultation des instances de représentation du personnel", a précisé une porte-parole de Scor.

Fusion effective dès le 31 décembre?

Celles des PUF, qui éditent la célèbre collection "Que sais-je?", ont déjà rendu un avis favorable. Si le comité d'entreprise des éditions Belin, spécialisées dans les ouvrages scolaires, parascolaires et universitaires, fait de même d'ici à la fin du mois de juillet, le nouveau groupe d'édition verra le jour le 31 décembre 2016. Son chiffre d'affaires devrait être supérieur à 40 millions d'euros.

L'ensemble des services des deux sociétés sont concernés par le rapprochement. "Il s'agit d'une part de la création d'une nouvelle organisation éditoriale s'appuyant sur les marques existantes et, d'autre part, de la mutualisation des fonctions non éditoriales", indique Scor.

Pas de suppression de postes

L'actionnaire a ajouté que le projet présenté aux instances du personnel "s'effectue à effectif constant". Les PUF et les éditions Belin emploient respectivement autour de 40 et de 140 personnes.

Si le rapprochement a bien lieu, les équipes des deux maisons, à l'exception de celles dédiées à la logistique de Belin, seront regroupées courant 2017 dans un immeuble situé dans le XIVe arrondissement de Paris. Le réassureur Scor est actionnaire majoritaire des PUF et détient la totalité du capital des éditions Belin depuis 2014.

A.R. avec AFP