BFM Business

Magnus Carlsen, le "mozart des échecs", séduit les entreprises

Ce jeune norvégien, plus jeune numéro un mondial de l'histoire, a des revenus annuels de plus d'un million d'euros.

Ce jeune norvégien, plus jeune numéro un mondial de l'histoire, a des revenus annuels de plus d'un million d'euros. - -

Le petit génie des échecs au parcours atypique détonne dans le milieu. Agé de 22 ans, il pose pour des marques de prêt-à-porter et voit ses revenus annuels exploser.

Magnus Carlsen est un nom bien connu des amateurs d'échecs, celui du numéro un mondial de la discipline, un jeune joueur au parcours flamboyant. Il est le grand favori d'un prestigieux tournoi qui commence à Londres cette semaine. Mais le succès de ce petit génie dépasse le monde des échecs. Il commence même à attirer l'œil des entreprises.

Aujourd’hui, il joue les tops model pour une marque de vêtements. Le monde feutré des professionnels de l'échiquier n'avait jamais vu ça. Magnus Carlsen pose, sourire aux lèvres, à côté de l'actrice Liv Tyler pour la marque de prêt-à-porter GStar.

Ce jeune norvégien, surnommé le "Mozart des échecs", n'est pas un joueur comme les autres. Son parcours attire l'œil. A 13 ans, il accède au titre de Grand maître d'échecs. Six ans plus tard, il devient le plus jeune numéro un mondial de l'histoire. Aujourd'hui, à 22 ans, il est considéré comme le meilleur joueur de tous les temps, au-dessus même de Kasparov.

Il y a du Michael Jordan ou du Tiger Woods dans ce jeune joueur, qui écrase sa discipline d'une main de fer. Grâce à ses sponsors, ses revenus annuels dépassent le million d'euros, à des années-lumière des autres joueurs professionnels.

Millionnaire, star internationale, mais certainement pas diva. Quand il ne voyage pas à travers le monde, Magnus Carlsen vit encore près d'Oslo, dans le sous-sol de ses parents.