BFM Business

LVMH n'exclut pas de vendre sa participation dans Hermès

BFM Business

LVMH commencerait-il à sentir le vent du boulet ? Ce vendredi 31 mai, Pierre Godé, le vice président du groupe dirigé par Bernard Arnault a indiqué que LVMH n'exclut pas de revendre sa participation dans Hermès.

"Nous n'avons pas exclu de revendre notre participation. C'est toujours une possibilité. Je ne vous dirai pas ce qu'on a en tête",a-t-il affirmé.

Cette déclaration survient après les réquisitions du collège de l'Autorité des marchés financiers, le gendarme de la Bourse. Ce dernier a réclamé 10 millions d'euros d'amende contre le numéro un mondial du luxe. C'est l'amende la plus élevée possible dans cette affaire, et l'une des plus importantes requises dans l'histoire récente de l'AMF.

L'AMF auditionnait publiquement LVMH à propos de son entrée au capital d'Hermès, ce vendredi 31 mai. Son enquête a conclu que la méthode du numéro un du luxe dans sa montée surprise au capital d'Hermès est entachée de manquements aux lois boursières. L'Institution ne rendra une décision définitive que d'ici à l'été.

>> Plus d'infos à suivre sur BFM Business et BFMbusiness.com

J.M. avec AFP