BFM Business

Les ventes du joaillier Tiffany pénalisées par... Donald Trump

Le magasin situé à proximité de la Trump Tower a vu ses ventes diminuer de 14%.

Le magasin situé à proximité de la Trump Tower a vu ses ventes diminuer de 14%. - JACK GUEZ / AFP

Le joaillier américain a vu ses ventes baisser de 14% en novembre et en décembre. Cette chute anormale est imputée à la proximité de son magasin avec la Tour Trump, à New York.

Le joaillier américain Tiffany a indiqué ce mardi que ses ventes pendant la période cruciale des fêtes avaient été perturbées par la proximité de la Tour Trump de son magasin amiral de la 5e avenue à New York. Les ventes des bijoux et autres accessoires commercialisés par le bijoutier ont diminué de 14% en novembre et en décembre dans ce magasin, qui attire une grosse clientèle de touristes.

La faute à un déclin de la fréquentation que "nous attribuons au moins en partie aux perturbations post-élection", explique Tiffany, en référence aux mesures de sécurité prises aux alentours.

Depuis sa victoire à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre, Donald Trump, qui sera investi vendredi, a reçu un grand nombre de personnalités, dont les futurs membres de son administration et des grands patrons, dans sa tour qui jouxte le magasin Tiffany.

Une baisse totale de 10% en Europe

Dans l'ensemble, les ventes de Tiffany ont diminué de 4% à 483 millions de dollars dans la région Amériques pendant les fêtes, tandis que le recul est de 10% à 119 millions en Europe. Les clients asiatiques et japonais en particulier ont toutefois permis au joaillier d'enregistrer une petite hausse de 0,52% de ses ventes à 966 millions de dollars.

Popularisé en 1961 par le film Breakfast at Tiffany's (Petit déjeuner chez Tiffany), adaptation cinématographique d'un roman de Truman Capote, le groupe exploitait 314 bijouteries à travers le monde à fin décembre dont 125 dans les Amériques, 86 en Asie-Pacifique, 55 au Japon et 43 en Europe.

P.L avec AFP