BFM Business

Les séries télé françaises s'exportent de mieux en mieux

Les séries françaises s'exportent bien

Les séries françaises s'exportent bien - -

Les séries françaises commencent à séduire à l'étranger. Leurs ventes à l'étranger ont bondi de 14% en 2012, selon les derniers chiffres publiés par le CNC.

La bonne santé des séries françaises se confirme. Les exportations de fictions tricolores ont grimpé de 14% l'an dernier à un peu plus de 22 millions d'euros, selon les chiffres publiés le 10 septembre par le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC). La production française séduit (tout) doucement mais sûrement à l'étranger.

Dans l'audiovisuel aussi il faut faire du haut de gamme pour séduire à l'international. Tout doucement, les fictions françaises changent de catégorie : d'abord grâce à Canal+ qui investit massivement depuis 4 ou 5 ans.

Braquo ou Engrenages ont ouvert la voie. Les Revenants, la série fantastique, a confirmé la tendance. Elle a même été diffusée en version originale sur une chaine britannique, un événement extrêmement rare.

Explosions des coproductions

Un autre moteur de cette montée en gamme, c'est l'explosion des coproductions internationales : 32 millions d'euros investis l'an dernier, en hausse de plus de 80%. TF1 a ainsi co-financé "Crossing Lines", une fiction policière tournée en anglais et diffusée cet été sur NBC, une des plus grandes chaines américaines.

Les séries françaises profitent enfin de l'émergence de studios d'une autre dimension (Europacorp, Lagardère Active) capables d'industrialiser la production. Des programmes comme "No Limit" ou "Le Transporteur", s'approchent ainsi des standards américains.

Simon Tenenbaum