BFM Business

Les sacs Lancel à vendre?

Richemont espère trouver un repreneur de Lancel pour 500 millions d'euros.

Richemont espère trouver un repreneur de Lancel pour 500 millions d'euros. - -

Le groupe de luxe Richemont aurait donné mandat à la banque d'affaires Nomura afin de trouver un repreneur pour le maroquinier français. Il espère tirer de cette cession 500 millions d'euros.

Lancel serait à vendre. Son propriétaire, le groupe Richemont, numéro deux mondial du luxe, a mandaté la banque d'affaire Nomura pour trouver un repreneur, révèle Le Figaro de ce 23 septembre.

Le maroquinier français, depuis 15 ans sous le giron du Suisse, connaît des résultats en dent de scie. Après avoir enchaîné plusieurs années dans le rouge, Lancel finit par renouer avec l'équilibre en 2011, avec une marge de 10%.

Mais ce n'était qu'un répit, car l'enseigne devrait afficher des pertes de 20 millions d'euros pour un chiffre d'affaire de 350 millions pour l'exercice clos fin mars, affirme le quotidien.

Recentrage sur la joaillerie

Ce qui a fait le succès du maroquinier il y a quelques années, un positionnement sur le "luxe accessible", ne fait plus recette. Et le recentrage sur les sacs à main, au détriment des bagages, effectué en 2011, ne suffit plus.

Les résultats décevants de la banche mode et accessoires du groupe Richement ont ainsi conduit à la démission de sa directrice générale Marty Wikstrom, en mai dernier.

Le groupe suisse espère obtenir 500 millions d'euros de la vente de Lancel. Cette cession lui permettrait de se recentrer sur son cœur de métier, la joaillerie et l'horlogerie, incarnées par des marques comme Cartier et Van Cleef & Arpels. Il réalise les trois quarts de son chiffre d'affaires dans cette branche.

C.C.