BFM Business

Les Minions, une redoutable machine à cash

Simples personnages secondaires dans "Moi,Moche et méchant" les personnages jaunes sont désormais des stars

Simples personnages secondaires dans "Moi,Moche et méchant" les personnages jaunes sont désormais des stars - Kevin Winter - Getty - AFP

Troisième plus grand succès du box office français, le film d'animation les Minions devrait générer 1 milliard de dollars de recettes. Une réussite née de la collaboration entre l’américain Universal et le studio parisien Illumination Mac Guff.

Malgré la concurrence sur grand écran d'autres films d'animation comme Vice-Versa, Pixels et le Petit Prince, la folie autour des Minions ne retombe pas. Les énergumènes jaunes ont déjà attiré 4,3 millions de spectateurs, un engouement qui permet au studio Mac Guff de viser "entre 5 et 6 millions d'entrées". Jacques Bled, son co-fondateur affiche son enthousiasme. "Nous avons engendré 850 millions de dollars de recettes. Comme le film n'est pas encore sorti en Chine, en Corée et en Italie, on peut sans doute atteindre le milliard de dollars." Une très belle rentabilité pour un film qui a coûté 80 millions de dollars.

Des moyens limités 

Pour la petite histoire, les bonhommes jaunes, personnages secondaires dans "Moi, Moche et Méchant" n'étaient pas destinés à se retrouver en haut de l'affiche, ni même à avoir cette allure ratatinée : "Les producteurs se sont rendus compte du pouvoir comique des sous-fifres du savant fou évoluant en bande et ont voulu créer les Minions", explique le patron de la société d'animation. Mais animer cette horde de petites personnages coûte cher. "C'était techniquement compliqué, et avec notre budget limité, nous sommes allés vers une simplification visuelle qui a touché les enfants et les adultes" raconte-t-il. 

La sauce hollywoodienne 

Depuis 2008, le studio parisien s'est rapproché du géant Universal. Le modèle consiste à allier la créativité des animateurs français avec la force de frappe d’une major américaine. Le studio emploie 750 personnes reparties entre Paris et Los Angeles. "Nous travaillons via skype 3 fois par semaine même si beaucoup d’Américains vivent en France. C'est le cas des postes clés comme les producteurs, les monteurs ou le directeur artistique" poursuit Jacques Bled. 

Alors dans quelles aventures les Minions vont-ils s'embarquer prochainement? Ils vont retrouver leur statut de second rôle dans la suite de "Moi, moche et méchant 3" prévu pour juillet 2017. D'ici là, les Minions 2 auront peut être germer dans l'esprit d'iIlumination Mac Guff. 

Ch.L