BFM Business

Les Français jouent moins au PMU

Le PMU a enregsitré la première baisse de ses mises en 15 ans.

Le PMU a enregsitré la première baisse de ses mises en 15 ans. - -

Le PMU a annoncé, ce lundi 6 janvier, avoir connu une baisse de ses mises de 0,9% en 2013, à 10,405 milliards. Il s'agit d'une première depuis 1998.

2013 aura été un millésime mi-figue, mi-raisin pour le PMU. Pour la première fois depuis 1998, le leader français des paris hippiques a connu une baisse de ses mises, de 0,9%, à 10,405 milliards d'euros, selon des chiffres communiqués ce lundi 6 janvier.

Néanmoins, l'entreprise a réussi à améliorer sa rentabilité. En effet, Le PMU indique avoir connu une hausse de son produit brut des jeux (la différence entre les mises et les gains des joueurs), de 0,6% à 2,542 milliards d'euros.

Internet en croissance

Dans le détail, ce sont les paris hippiques en France qui sont à l'origine de cette chute, les mises ayant baissé de 1,8% en 2013, à 9,636 milliards d'euros,selon le PMU

En revanche, les paris pris à l'étranger sur les courses françaises sont en hausse de 93,6 % à 638,3 millions d'euros. De plus, l'activité internet (paris hippiques et sportifs, poker) est également croissance de 3,6 % pour un total d'enjeux de 1,712 milliard d'euros.

En 2013, Le PMU a reversé à ses parieurs un total de 7,863 milliards d'euros, soit un taux de retour de 75,6 %. Près d'un milliard d'euros ont été reversés à l'Etat par le biais des prélèvements sur les enjeux.

J.M. avec AFP