BFM Business

Le président du CSA va être provisoirement remplacé pour "raisons de santé"

-

- - -

Olivier Schrameck sera indisponible durant plusieurs semaines. La présidence sera assurée par le doyen des membres du conseil, Nicolas Curien.

Le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Olivier Schrameck, va être remplacé durant plusieurs semaines pour raisons de santé, a annoncé vendredi le régulateur, alors que le CSA doit nommer en avril des nouveaux dirigeants à Radio France et France Médias Monde (RFI, France 24).

"Le conseiller Nicolas Curien (doyen des membres du Conseil, ndlr) assurera la présidence du CSA à partir de lundi 26 février 2018. Il répond à la sollicitation d'Olivier Schrameck qui sera indisponible plusieurs semaines pour raisons de santé", a expliqué le CSA, dans un message publié sur son site.

Comme le rappelle l'institution, les statuts du CSA prévoient qu'en cas d'"empêchement" du président, quelle qu'en soit la cause, ses fonctions soient exercées par le doyen des membres du Conseil.

Cet "empêchement" temporaire intervient dans une période particulièrement chargée pour le CSA, puisqu'il doit nommer dans moins de deux mois les nouveaux PDG de Radio France, suite à la révocation de Mathieu Gallet, et de France Médias Monde, la société publique qui chapeaute France 24 et RFI, après l'annulation du mandat de sa patronne Marie-Christine Saragosse à la suite d'un malentendu administratif.

Dans le cas de Radio France, le CSA auditionnera les candidats retenus du 9 au 13 avril et prendra sa décision au plus tard le 14 avril. Les auditions et la désignation du PDG de France Médias Monde auront lieu la semaine suivante.

Nombreux chantiers

"Les chantiers sont nombreux et je sais pouvoir compter sur l'entière mobilisation du Conseil et de son administration pour assurer la continuité des missions qui m'ont été confiées par Olivier Schrameck", a affirmé Nicolas Curien, dans le message diffusé sur le site du CSA.

Nicolas Curien, 67 ans, ingénieur des Mines et spécialiste de l'économie numérique, a intégré en 2015 le collège du CSA, qui comprend en tout sept membres.

Âgé de 66 ans, conseiller d'État, ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin au ministère de l'Éducation nationale et à Matignon, et ex-secrétaire général du Conseil constitutionnel, Olivier Schrameck a été nommé président du CSA en 2013 par François Hollande, pour un mandat qui s'achèvera en janvier 2019.

Sous son égide, le gendarme de la radio et de la télévision a gagné en visibilité: il a vu son activité se développer (les saisines ont décuplé ces deux dernières années) et a pris plusieurs décisions sans précédent qui ont fait couler beaucoup d'encre, dont la toute récente révocation de Mathieu Gallet de la présidence de Radio France, suite à sa condamnation pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'Institut national de l'audiovisuel.