BFM Business

Le gouvernement veut faire "fructifier" le potentiel touristique de la France

Le gouvernement veut augmenter les moyens alloués au tourisme.

Le gouvernement veut augmenter les moyens alloués au tourisme. - Kenzo Tribouillard - AFP

Le Premier ministre Édouard Philippe prévoit d'augmenter les moyens alloués à ce secteur. Entre 88 et 89 millions de touristes étrangers ont visité la France l'an dernier.

Les moyens alloués au tourisme vont être renforcés dès 2018 pour mieux faire "fructifier" le potentiel de la France et pérenniser son rang de première destination mondiale, selon une série de mesures dévoilées vendredi par Édouard Philippe. "Promotion" et "Investissement": autour de ces deux axes, le Comité interministériel du Tourisme - qui se réunit tous les six mois - a détaillé de nouvelles annonces dans le but d'"assurer le succès touristique des territoires" français, selon Matignon.

"La volonté du gouvernement est de tout mettre en oeuvre pour faire fructifier ce potentiel d'emplois et de croissance immense pour la France", qui devrait rester en 2017 la première destination mondiale selon les premières données de l'Organisation mondiale du Tourisme.

Entre 88 et 89 millions de touristes étrangers ont visité la France l'an dernier. Un record historique après le trou d'air causé par les attentats de 2015 et 2016, mais qui doit encore être amélioré puisque le gouvernement vise les 100 millions de visiteurs d'ici 2020 - ainsi qu'une recette touristique de 50 milliards d'euros, contre quelque 40 actuellement.

Hausse de l'enveloppe de la CDC 

Pour soutenir le secteur, la Caisse des dépôts (CDC) a annoncé le renforcement de son enveloppe de fonds propres dédiée au financement de projets touristiques, rallongée de 100 millions d'euros. En 2015, le gouvernement, sous la présidence de François Hollande, avait annoncé son intention de réunir près d'un milliard d'euros sur cinq ans pour développer le tourisme, via une plateforme d'investissements pilotée par la CDC: cette dernière fait donc passer sa mise initiale de 400 millions d'euros d'ici 2020, à 500 millions d'ici 2022.

De son côté, Atout France, l'agence chargée de promouvoir le tourisme hexagonal à l'étranger, va bénéficier de nouvelles recettes pour abonder son budget qui plafonne actuellement à quelque 70 millions d'euros, dont 32 millions de dotation de l'État. Dès 2018, Atout France devrait recevoir environ 15 millions d'euros supplémentaires, dont 6 millions de fonds privés et 6 millions provenant de l'État, sans compter la contribution des régions non encore chiffrée.

En 2019, l'organisme devrait en outre bénéficier de 4,5 millions d'euros supplémentaires émanant d'une partie (3%) des recettes de la délivrance des visas touristiques. À plus long terme, l'objectif est de dégager suffisamment de fonds publics et privés pour assurer à Atout France un budget de 100 millions d'euros, selon la règle de "un euro de promotion pour un touriste étranger".

D.L avec AFP