BFM Business

Le Futuroscope se veut "plus fun"

La nouvelle attraction "L'Arena" est entre le sport et le divertissement.

La nouvelle attraction "L'Arena" est entre le sport et le divertissement. - Guillaume Souvant - AFP

En 2014, le parc a attiré 200.000 visiteurs de plus qu'en 2013. Mais il doit sans cesse se renouveler pour séduire de nouveaux clients.

Le Futuroscope se donne un petit coup de jeune. Le parc d'attractions de Poitiers a lancé samedi 7 février sa nouvelle saison en proposant de nouvelles attractions "plus fun et plus festives" afin "d'attirer de nouveaux visiteurs", a indiqué la direction.

En 2014, le Futuroscope a comptabilisé 1,65 million d'entrées, soit 200.000 visiteurs de plus qu'en 2013, grâce notamment à sa dernière attraction, "La machine à voyager dans le temps des Lapins crétins". Cette innovation lui a permis de se hisser au 2e rang français en terme de chiffre d'affaires (près de 90 millions d'euros) et au 4e rang en fréquentation, derrière Disneyland, Le Puy du Fou et le Parc Astérix.

"Aujourd'hui, une clientèle ne revient que si elle est attirée par une nouvelle attraction. Il y a une relation forte entre investissement et fréquentation", a déclaré à l'AFP Dominique Hummel, président du directoire du Futuroscope, propriété de la Compagnie des Alpes. Cotée en Bourse, la Compagnie des Alpes exploite 11 domaines skiables et 14 destinations de loisirs, comme le Parc Astérix ou le musée Grévin.

"Les mystères du Kube" ouvre en avril

Samedi, le Futuroscope a donc entamé sa saison 2015 avec une nouvelle attraction, "L'Arena fun Xpériences"? qui, entre sport et divertissement, entend "donner aux participants le maximum de sensations". Cette attraction propose neuf activités pour mesurer adrénaline, puissance, agilité, détente ou intensité de concentration, jalonnant un parcours sportif sur 1.000 m2.

L'objectif est "d'attirer de nouveaux visiteurs": sachant "qu'un Français sur deux n'est pas venu au Futuroscope, ça laisse de la marge", estime Dominique Hummel.

"C'est un repositionnement d'image avec un parti pris affirmé d'offrir une dimension ludique, amener un côté fun et festif. Les gens sont demandeurs d'une expérience mêlant de la sensation, de l'émotion et suscitant toujours la curiosité", dit-il. "C'est notre axe pour les trois prochaines années".

En avril ouvrira une nouvelle attraction, "Les mystères du Kube", associant technologie et performances artistiques, puis cet été un espace scénarisé autour des objets du futur. Le Futuroscope a investi 5 millions d'euros dans ces nouvelles attractions.

D. L. avec AFP