BFM Business

Le foot féminin se fait tranquillement une place

Les budgets du foot féminin sont encore loin derrière ceux du foot masculin.

Les budgets du foot féminin sont encore loin derrière ceux du foot masculin. - Franck Perry - AFP

La Coupe du monde de football féminin aura lieu en France en 2019. Un évènement qui prend de plus en plus d'ampleur, mais qui n'égale pas encore celui des hommes.

La Coupe du monde de football féminin aura lieu en France en 2019. Pour la Fédération française de football, l'enjeu est important. Objectif: poursuivre le développement du foot féminin, qui commence à trouver sa place en France... et à attirer des diffuseurs et des sponsors.

En 2014, la FFF comptait en effet près de 75.000 femmes licenciées, soit 30.000 de plus qu'en 2011.

Pour autant, impossible de comparer football féminin et masculin. Droits TV, budgets, la différence est de 1 à 100. 7 millions d'euros de budget par exemple pour le PSG des femmes, contre quasiment 500 millions pour celui des hommes.

Et pourtant, le football féminin est bien en train de se faire une place. D'abord grâce à la performance de l'équipe de France féminine, demi-finaliste du dernier Mondial en 2011 et des Jeux Olympiques de Londres l'année d'après.

Pic d'audience

Leurs matchs ont débarqué sur la TNT, sur D8 d'abord, qui a atteint un pic d'audience à 2,5 millions de téléspectateurs. Conséquence: une bataille entre D8 et W9 a eu lieu pour la diffusion de la Coupe du monde de cet été. W9 a remporté l'appel, le groupe M6 ayant déboursé 800.000 euros pour acquérir les droits de diffusion.

En outre, Eurosport a lancé le 22 septembre dernier, la première émission consacrée à un sport féminin. Il s'agit d’une émission hebdomadaire d'une heure, "Femmes de foot".

Le championnat fait lui aussi parler de lui, en particulier grâce aux lyonnaises, qui brillent en Ligue des champions. Et les sponsors suivent: le maillot de l'Olympique Lyonnais féminin vaut un demi million d'euros, plus que certains clubs de Ligue 1.

Dorothée Balsan