BFM Business

Le collège de l'AMF réclame la sanction maximale contre LVMH

BFM Business

Dans l'affaire Hermès-LVMH, examinée ce vendredi 31 mai à l'Autorité des marchés financiers, le gendarme de la Bourse a s'est montré intransigeant. Son collège a réclamé 10 millions d'euros d'amende contre le numéro un mondial du luxe. C'est l'amende la plus élevée possible dans cette affaire, et l'une des plus importantes requises dans l'histoire récente de l'AMF.

L'enquête de l'Autorité a conclu que la méthode de LVMH dans sa montée surprise au capital d'Hermès est entachée de manquements aux lois boursières. Le collège de l'AMF a jugé les griefs de défaut d'information au marché et de dissimulation comptable totalement justifiés. L'Institution ne rendra une décision définitive que d'ici à l'été.

N.G. et AFP