BFM Business

La quasi-totalité des chaînes TNT perdent encore de l'argent

C8 a cumulé 371 millions d'euros de pertes depuis sa création -un record

C8 a cumulé 371 millions d'euros de pertes depuis sa création -un record - C8

Seules Gulli et BFMTV gagnent de l'argent. La plupart des chaînes TNT voient même leurs recettes reculer et leurs pertes se creuser.

Tout ça pour ça. Tous les groupes de médias se battent pour avoir des chaînes hertziennes, considérées comme stratégiques. Mais ces chaînes restent des gouffres financiers. Dix ans après le lancement de la TNT (télévision numérique terrestre), la quasi-totalité des chaînes perd encore de l'argent. Seules deux chaînes -sur lesquelles peu pariaient au départ- ont atteint le petit équilibre, c'est-à-dire dégagent un bénéfice opérationnel: BFMTV (depuis 2011) et Gulli (depuis 2014). À noter que TMC affiche en 2015 une perte d'exploitation mais un bénéfice net.

Deux explications à cela: la crise du marché publicitaire qui sévit depuis 2008, et la forte concurrence sur la TNT, particulièrement entre formats généralistes. Cette concurrence s'est renforcée avec l'arrivée de six chaînes supplémentaires fin 2012. "Plus de chaînes se partagent un gâteau qui ne grossit pas", résume un dirigeant.

L'arrivée des six nouvelles chaînes en haute définition a été particulièrement douloureuse pour TMC, NT1 ou W9: en effet, ces chaînes, qui étaient enfin sorties du rouge, y ont replongé ensuite. C8, W9, NT1, NRJ 12 et iTélé s'éloignent même de l'équilibre, en creusant leurs pertes...

Côté chiffre d'affaires, ce n'est guère mieux. Beaucoup de chaînes TNT lancées en 2005, qui avaient vu leur chiffre d'affaires progresser régulièrement, voient désormais leurs recettes reculer. En 2015, c'est le cas de W9, NRJ 12, BFMTV, iTélé et C Star (ex-D17). Les années précédentes, c'était aussi le cas de TMC et NT1, mais celles-ci ont renoué avec la croissance l'an dernier, sans doute car leur publicité est commercialisée depuis début 2015 par la puissante régie de TF1.

Au final, la palme de la chaîne la moins bien gérée revient à C8 (ex-D8), qui est parvenue à devenir la chaîne TNT la plus regardée, mais au prix de pertes importantes: 371 millions d'euros cumulés depuis sa création. La médaille d'argent revient à NRJ 12, avec 163 millions d'euros de pertes cumulées. Ces deux chaînes n'ont jamais gagné un euro, tout comme C Star. À l'autre extrémité, les chaînes les mieux gérées sont W9 et TMC, dont le bilan financier est globalement positif, c'est-à-dire que les bénéfices ont fini de rembourser les pertes subies au démarrage.

Enfin, parmi les six nouvelles chaînes en haute définition, la mieux gérée est RMC Découverte (avec seulement 10 millions d'euros de pertes cumulées) et la moins bien gérée est L'Équipe (avec 60 millions d'euros de pertes cumulées).

Interrogé, le groupe Canal Plus n'a pas souhaité faire de commentaires. TF1 explique "développer une stratégie multi-chaînes. Il n’y a donc pas de publication des résultats par chaîne, comme il n’y a pas de publication des coûts de programmes par chaîne". De son côté, M6 indique que "les publicités sur 6ter et W9 sont commercialisées ensemble via notre offre Puissance TNT. Une analyse séparée des deux chaînes manque donc de sens".

Les résultats chaîne par chaîne (en millions d'euros)

C8 (groupe Canal Plus)

Chiffre d'affaires
2014: 129,5 2015: 135,8

Résultat d'exploitation
2014: -22,9 2015: -29,3

Résultat net
2014: -24 2015: -30,1 2005-15 (cumul): -371

W9 (groupe M6)
Chiffre d'affaires 2014: 88,1 2015: 84

Résultat d'exploitation
2014: +3,6 2015: -2,4

Résultat net
2014: +3,5 2015: -2,3 2005-15 (cumul): +16

TMC (groupe TF1)

Chiffre d’affaires
2014: 84,9 2015: 88,7

Résultat net
2014: -4,8 2015: +1,4

NT1 (groupe TF1)

Chiffre d'affaires
2014: 49,9 2015: 60,9

Résultat d'exploitation
2014: -6,7 2015: -7,8

Résultat net
2014: -7,2 2015: -7,8 2010-15 (cumul): -19

NRJ 12 (groupe NRJ)

Chiffre d'affaires
2014: 64,9 2015: 63,4

Résultat d'exploitation
2014: -14,3 2015: -22,2

Résultat net
2014: -42,1 2015: -22,5 2005-15 (cumul): -163

BFMTV (groupe SFR)

Chiffre d'affaires
2014: 67,8 2015: 67,3

Résultat d'exploitation
2014: +8,3 2015: +5,3

Résultat net
2014: +7,5 2015: +4,6 2005-15 (cumul): -38

iTélé (groupe Canal Plus)
Chiffre d'affaires 2014: 36,5 2015: 34,3

Résultat d'exploitation
2014: -5,9 2015: -19* 2008-2015 (cumul): -50

C Star (groupe Canal Plus)

Chiffre d'affaires
2014: 35,5 2015: 35,2

Résultat d'exploitation
2014: -4,3 2015: -4,8 2005-11 & 2014-15 (cumul): -84

Résultat net
2014: -4,1 2015: -4,9

Gulli (groupe Lagardère)

Chiffre d'affaires
2014: 44,5 2015: 47,4

Résultat d'exploitation
2014: +3,5 2015: +8,2

Résultat net
2014: +3,1 2015: +7,1 2006-15 (cumul): -24

HD1 (groupe TF1)
Chiffre d'affaires 2014: 20,6 2015: 27,9

Résultat d'exploitation
2014: -12,5 2015: -13,1

Résultat net
2014: -12,7 2015: -13,3 2012-15 (cumul): -42

L'Equipe 21 (groupe Amaury)
Chiffre d'affaires 2013: 6,8 2014: 11,9 2015: 16,8

Résultat d'exploitation
2013: -19,6 2014: -20,8 2015: -19 2013-15 (cumul): -60

6Ter (groupe M6)
Chiffre d’affaires 2013 : 11,7 2014 : 16 2015 : 27,7

Résultat net
2013 : -12,6 2014 : -11,9 2015 : -4,2 2012-15 (cumul): -31

Numéro 23 (groupe SFR)

Chiffre d'affaires
2013: 8,6 2014: 14,4 2015: 18,3

Résultat d’exploitation
2013: -8,7 2014: -9,4 2015: -8,6

Résultat net
2013 : -8,7 2014 : -9,9 2015: -10,1 2013-15 (cumul): -29

RMC Découverte (groupe SFR)

Chiffre d'affaires
2014: 16,4 2015: 27,3

Résultat d'exploitation
2014: -4 2015: -1,2

Résultat net
2014: -4,3 2015: -1,4 2012-15 (cumul): -10

Chérie 25 (groupe NRJ)
Chiffre d'affaires 2014: 9,4 2015: 9,6

Résultat d'exploitation
2014: -18,9 2015: -27,7

Résultat net
2014: -2,8 2015: -9,5 2012-15 (cumul): -33

*excédent brut d'exploitation

Sources: registre du commerce, BFM Business

Jamal Henni