BFM Business

L'OL a reçu les premiers millions de son actionnaire chinois

Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique lyonnais.

Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique lyonnais. - Greg Baker - AFP

OL Groupe, la holding contrôlant l'Olympique lyonnais, a reçu 30 millions d'euros de la part du fonds IDG, qui doit investir 100 millions au total.

Le deal prend forme entre l'OL et son nouvel actionnaire chinois. OL Groupe, la holding cotée qui contrôle l'Olympique lyonnais, a en effet annoncé mardi avoir reçu les 30 premiers millions d'euros promis par le fonds IDG European Sports Investment.

Celui-ci a souscrit le 23 décembre pour 11,66 millions d'euros d'actions nouvelles et pour 18,34 millions d'euros d'obligations nouvelles, selon un communiqué publié par l'entreprise.

Ce premier investissement intervient à la suite de la décision de l'assemblée générale des actionnaires d'OL Groupe, en date du 15 décembre, qui avait validé l'arrivée du groupe chinois au sein du capital.

OL Groupe valorisé 500 millions d'euros

IDG doit apporter au total 100 millions d'euros à OL Groupe, qui s'en servira pour réduire le lourd endettement hérité de la construction de son nouveau grand stade, entièrement financé par des fonds privés.

L'opération valorise ainsi OL Groupe à 500 millions d'euros, une fois finalisé l'investissement du groupe chinois. Mardi soir, la société ne valait que 140 millions d'euros en Bourse.

OL Groupe doit encore recevoir de son actionnaire chinois 70 millions d'euros, payable en une ou plusieurs tranches. A l'issue de ce processus, IDG détiendra 20% du capital du club dirigé par Jean-Michel Aulas.

Y.D. avec AFP