BFM Business

Intermittents: le Medef menace de quitter l'Unedic

La modification du volet concernant les intermittents dans la réforme de l'Unedic serait un casus belli pour le Medef.

La modification du volet concernant les intermittents dans la réforme de l'Unedic serait un casus belli pour le Medef. - -

Si le gouvernement recule sur la réforme de l'assurance-chômage, le Medef quittera la gestion de l'Unedic, aurait menacé l'organisation selon Les Echos de ce 12 juin.

Nouvelle pression du Medef envers le gouvernement. Si celui-ci recule sur la réforme des intermittents, l'organisation patronale aurait prévenu qu'elle sortirait de l'Unedic, affirment Les Echos ce 12 juin.

La nouvelle convention Unedic, dont l'un des volets durcit quelque peu les conditions d'indemnisations des intermittents du spectacle est censée entrer en vigueur le 1er juillet. Mais ces derniers sont vent debout contre la modification de leur statut et menacent la tenue des festivals, notamment celui d'Avignon.

Un accord majoritaire

Le gouvernement est pris entre deux feux. Le ministre du Travail, François Rebsamen, assure qu'il n'est pas question de ne pas transcrire l'accord sur la réforme de l'assurance-chômage.

Ce texte obtenu au terme de négociations houleuses entre partenaires sociaux a recueilli une majorité de signatures. Il a été paraphé par le patronat, la CFDT, la CFTC et FO, même si la CGT a décidé de le contester en justice.

Ne pas le ratifier serait donc mettre ces acteurs dans de très mauvaises dispositions alors qu'une nouvelle conférence sociale se tient les 7 et 8 juillet.

N.G.