BFM Business

Grève à iTélé: Vivendi tente d'enrayer la crise

Les salariés d'iTélé ont entamé ce lundi leur quatrième semaine de grève

Les salariés d'iTélé ont entamé ce lundi leur quatrième semaine de grève - Thomas Samson - AFP

La direction propose "un déplafonnement" des indemnités pour les salariés souhaitant quitter le groupe. Un geste qui survient au 22e jour de grève des employés de la chaîne.

La direction de Vivendi, groupe propriétaire de Canal+ et donc d'iTélé, fait un geste. Ce lundi 7 novembre, elle a ainsi proposé un "déplafonnement" des indemnités pour les salariés qui souhaiteraient partir, selon une source citée par l'AFP. 

"Il n'y a quasiment plus de points de blocage", a assuré cette source.

Rencontre avec El Khomri

Un peu plus tôt dans la matinée, les salariés avaient voté une 22e journée de grève. Les employés de la chaîne réclament la mise à l'écart de l'animateur Jean-Marc Morandini, la signature d'une charte éthique, la nomination d'un directeur de la rédaction distinct du directeur général, et plus largement la définition d'un projet stratégique et éditorial "clair et précis".

Des syndicats d'iTELE doivent rencontrer lundi après-midi la ministre du Travail Myriam El Khomri. Il s'agira de la première rencontre entre un membre du gouvernement et des représentants des salariés de la chaîne privée, 

J.M. avec AFP