BFM Business

France Télévisions: les candidats mystères démentent tous

La procédure secrète ouvre un boulevard aux rumeurs

La procédure secrète ouvre un boulevard aux rumeurs - Jean Ayissi AFP

Christopher Baldelli (RTL), Louis Dreyfus (le Monde) et Pierre Louette (Orange) ont tous démenti avoir déposé en secret une candidature à la présidence des chaînes publiques.

Jeudi 26 mars, les candidatures à la présidence de France Télévisions ont été déposées auprès du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). Le gendarme de l'audiovisuel a choisi de tenir secret le nom des candidats, ce qui a -assez logiquement- ouvert un boulevard à de multiples rumeurs.

Ainsi, le Journal du dimanche fait état ce dimanche de trois candidatures secrètes: Pierre Louette (directeur général adjoint d'Orange), Louis Dreyfus (président du directoire du Monde) et Christopher Baldelli (président du directoire de RTL France).

"Je suis très bien là où je suis"

Contactés, les trois intéressés démentent tous. Ainsi, Christopher Baldelli déclare: "je déments formellement être candidat à la présidence de France Télévisions, contrairement à ce qu'affirment certains titres de presse. Je ne l'ai jamais envisagé, même si je reste attaché à France Télévisions pour avoir dirigé pendant plusieurs années France 2. Je suis aujourd'hui à la tête de RTL, premier groupe privé du radio du pays, qui est une entreprise formidable, avec le soutien de son actionnaire RTL Group, qui comprend parfaitement les enjeux de l'évolution des médias". 

Même démenti explicite de la part de Pierre Louette: "je ne suis pas candidat et je n'ai pas déposé de dossier".

Enfin, et non des moindres, Louis Dreyfus a déclaré à l'AFP: "je suis très heureux à la tête du groupe Le Monde, j’ai le soutien des actionnaires, j’ai encore beaucoup de chantiers à mener, et j’ai un mandat qui dure jusqu’à l’été 2019, donc je ne suis pas candidat à la présidence de France Télévisions".

Vincent Meslet rejoint Nathalie Collin

Parmi les candidatures de poids avec des chances importantes, figure celle de Nathalie Collin (50 ans), actuellement directrice générale adjointe de la Poste chargée de la communication et du numérique. Elle connaît bien les médias pour avoir été patronne de la filiale française d'EMI, puis de Libération et enfin du Nouvel Observateur

Selon une source industrielle, l'équipe figurant dans son dossier de candidature comprend une responsable de la BBC, et un professionnel réputé, Vincent Meslet, directeur éditorial d'Arte depuis 2011. Auparavant, Vincent Meslet avait fait toute sa carrière à France Télévisions, où, en tant que directeur des programmes de France 3, il lança notamment Plus belle la vie et Ce soir ou jamais! 

En revanche, Laurent Joffrin (qui travailla avec Nathalie Collin à Libération puis au Nouvel Obs) ne figure pas dans l'équipe de candidature.

Contactée, Nathalie Collin ne commente pas.

Jamal Henni