BFM Business

Football: la Ligue 1 toujours dans le rouge

La Ligue 1 a (un peu) réduit ses pertes la saison dernière.

La Ligue 1 a (un peu) réduit ses pertes la saison dernière. - Kenzo Tribouillard - AFP

Les clubs de l’élite du football français ont enregistré une perte d’exploitation de 271 millions d’euros pour la saison 2014-2015, a indiqué le président de la DNCG aux Echos.

Les efforts sont là, mais le problème persiste. Voilà ce qui ressort lorsque l’on observe la perte d'exploitation des clubs de Ligue 1, estimée à 271 millions d'euros pour la saison écoulée.

"Le résultat d'exploitation de la L1 estimé au 30 juin - hors transferts - est négatif de 271 millions d'euros pour la saison 2014-2015. Cette estimation est à comparer à une perte de 351 millions pour 2013-2014", a ainsi indiqué Jean-Marc Mickeler, le président de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), aux Echos lundi. En Ligue 2, "la perte d'exploitation est estimée à 39 millions d'euros, contre - 59 millions en 2013-2014".

Un "professionnalisme croissant"

Le président de la DNCG, l'organisme qui contrôle les clubs de football professionnel français, note "un effort de maîtrise de la masse salariale des clubs - 954 millions d'euros contre 959 millions en 2013-2014."

Au-delà des chiffres, ce dernier reconnaît un "professionnalisme croissant d'année en année. Il y a eu une prise de conscience des clubs. Ils présentent aujourd'hui des budgets bien mieux maîtrisés." La situation reste toutefois "compliquée quand bien même les droits TV augmenteront à partir de 2016-2017", souligne Jean-Marc Mickeler pour qui les clubs "doivent arriver à une diversification des revenus".

Y.D. avec AFP