BFM Business

Festival de Cannes: les multiples casquettes de Kering

François-Henri Pinault et son épouse Salma Hayek entourant Jane Fonda lors du festival de Cannes

François-Henri Pinault et son épouse Salma Hayek entourant Jane Fonda lors du festival de Cannes - Getty Images

Le groupe de luxe est l'un des cinq sponsors principaux du festival. L'ex-PPR a aussi coproduit le film de clôture.

Cette année, Kering débarque en force au festival de Cannes. L'ex-Pinault Printemps Redoute (PPR) est devenu un des cinq sponsors principaux du festival, pour au moins 5 ans.

Un contrat décroché par le nouveau président du festival, Pierre Lescure, qui connaît bien François Pinault puisqu'il a dirigé entre 2008 et 2014 le théâtre Marigny qui appartient au milliardaire breton.

Interrogé, le groupe de luxe refuse de dévoiler le montant du chèque versé. De son côté, le festival indique juste sur son site que les sponsors et partenaires apportent au total 10 millions d'euros, soit la moitié du budget du festival.

De l'influence de Salma Hayek

Mais ce n'est pas tout. Kering organise dans le cadre du festival une série de conférences sur la place des femmes dans le septième art. Parmi les intervenantes: Jane Fonda, Olivia de Havilland, Isabelle Huppert... et bien sûr l'actrice mexicaine Salma Hayek, épouse de François-Henri Pinault. "Ma femme m'a beaucoup influencé sur les problématiques féministes", a déclaré le PDG du groupe lors d'une interview à Hollywood Reporter.

Co-producteur du film de clôture

Enfin, et non des moindres, Kering a co-produit le documentaire écologique, La glace et le ciel de Luc Jacquet, doté d'un budget total de 2,2 millions d'euros, et qui clôturera le festival. Le festival assure qu'il n'y a aucun lien entre ce sponsoring et la sélection du film: "quand Luc Jacquet m’a parlé du film pour la première fois, Kering n’était pas encore partenaire. Par ailleurs, le film a été refusé par toutes les chaînes publiques. Heureusement que Kering était là. C’est peut-être cela le vrai sujet", a déclaré au Mondele délégué général du festival, Thierry Frémaux.

Kering rappelle avoir investi dans une série de "films engagés". En 2009, il a notamment mis 10 millions d'euros dans le documentaire écologique Home de Yann-Arthus Bertrand, soit la quasi-totalité du budget (12 millions d'euros).

Le groupe de luxe ajoute avoir mis de l'argent dans le film d'auteur Fleur du désert (2009) de Sherry Hormann, ou le documentaire sur le viol Brave miss world (2013) de Cecilia Peck. Le groupe rappelle qu'il finance déjà le Festival Lumière à Lyon (dirigé par Thierry Frémaux), la Mostra de Venise, le Tribeca Film Institute à New York, ou l'école de la cité du cinéma de Luc Besson à Saint Denis.

Eric Garandeau, consultant de luxe

A noter que Kering emploie aussi un consultant de luxe pour ses activités 7ème art. Son nom? Eric Garandeau, ancien conseiller culturel de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, nommé ensuite président du CNC (Centre national du cinéma). Il est aujourd'hui conseiller municipal UMP dans le 11ème arrondissement de Paris, et a été récemment candidat malheureux à la présidence de France Télévisions.

Jamal Henni, à Cannes