BFM Business

Droits TV: Canal Plus obligé de repartir au combat

Canal Plus et BeIN Sport seront une nouvelle fois à la lutte, cette fois concernant les droits du championnat de football anglais.

Canal Plus et BeIN Sport seront une nouvelle fois à la lutte, cette fois concernant les droits du championnat de football anglais. - -

Les droits de la finale de la Ligue des champions de football, mais aussi ceux du championnat anglais, vont prochainement faire l'objet d'une lutte entre Canal Plus et ses concurrents.

Canal Plus va devoir s’y faire: les droits de retransmission du football donnent désormais lieu à un combat acharné. Deux nouvelles batailles attendent d’ailleurs la chaîne cryptée. L’un face à TF1, son concurrent historique, l’autre contre BeIN Sport, le "petit dernier" .

Pour le premier cité, l’objet du conflit est on ne peut moins prestigieux, puisqu’il s’agit de la finale de la Ligue des Champions. La chaîne payante est propriétaire des droits de diffusion de la compétition en France, mais la loi impose que la finale soit diffusée sur une chaîne gratuite.

Canal+ a donc lancé un appel d'offres, qui se termine ce mardi 18 décembre. Jusqu'à présent, TF1 avait toujours remporté la mise. Mais aujourd’hui, les cartes sont rebattues.

Car, depuis la rentrée, Canal+ est présent sur la télévision gratuite, grâce à D8 et D17. Rien n’empêche l’une des deux de se lancer dans la bataille (D8, en l’occurrence). Et cette dernière partirait avec un avantage conséquent. Facile, en effet, de faire monter les enchères quand les fonds reviennent à la fin dans la même poche.

Mais "D8 ne cassera pas sa tirelire pour un match", répond-on chez Canal+, qui ne confirme pas pour l'instant le dépôt d'une offre.

BeIN Sport lorgne sur les droits du championnat anglais

L’autre combat se déroulera dans des sphères autrement plus hautes. Et Canal Plus, en position de force face à TF1, se retrouve cette fois en danger, concernant les droits de la Premier League, le championnat anglais.

La faute à BeIN sport, qui lui a déjà substitué une bonne partie de la Ligue 1, de la Ligue des champions, du championnat italien, ainsi que l’intégralité du championnat espagnol.

La filiale d’Al Jazeera a d’ailleurs mis la pression sur son concurrent. Dans un entretien au Monde daté de lundi 17 décembre, Charles Bietry, le patron de BeIN Sport, avoue que "récupérer" les droits du championnat considéré comme le plus attractif du monde serait "tentant". Mais se défend de vouloir "sacrifier des sommes folles" pour les obtenir.

Actuellement, Canal Plus dépense 24 millions d’euros par an pour diffuser la Premier League. Pas insurmontable, au vu des moyens quasi-illimités de la filiale qatarie.

"Aucun problème avec Canal Plus"

Mais celle-ci tient également à ne pas se focaliser uniquement sur le football.

Lors d'une interview accordée à BFMbusiness.com, Yousef Al-Obaidli, le directeur général délégué de la chaîne, déclarait ainsi que ses "programmes sont déjà bien remplis au niveau du football. Pour répondre à notre promesse, celle d’une chaîne multisports, la chaîne doit continuer à se tourner vers d’autres compétitions pour séduire un public plus large".

Au sujet de de ses relations avec son concurrent, le dirigeant affirmait également qu’il n’existait "aucun problème avec Canal Plus. Il y a de la place pour tout le monde sur le marché".

Pacification des relations entre les deux géants des retransmissions sportives ou guerre des nerfs ? Réponse le 22 janvier, date de la fin de l’appel d’offres pour les droits de la Premier League.

Yann Duvert et Simon Tenenbaum