BFM Business

Combien coûtent le palais d'Aladin et le château de Cendrillon?

Le château de Cendrillon

Le château de Cendrillon - Michael Gray - Flickr - CC

"La société immobilière britannique House Network s'est amusée à évaluer la valeur de cinq châteaux issus des films d'animation Disney, le 10 mai dernier. Le plus onéreux reste le palais d'Aladin et Jasmine pour 2,2 milliards d'euros."

Si en regardant Cendrillon vous vous êtes déjà demandé combien coûterait le magnifique château dans lequel l'héroïne de Disney perd sa pantoufle de vair, vous avez désormais un début de réponse. Le groupe immobilier britannique House Network s'est en effet amusé sur son blog à évaluer la valeur de cinq grands châteaux présents dans les films Disney. Et leur prix s'affichent en millions voir milliards d'euros. Voici ces demeures de la plus modeste à la plus onéreuses.

1/ La maison des nains de Blanche-Neige

-
- © Disney

Voilà l'offre "low cost" de Disney. Si vous n'avez pas les moyens de vous offrir les châteaux qui figurent ci-dessous, pourquoi ne pas opter pour cette belle maison située certes loin de la ville, avec seulement deux chambres à coucher, mais pleine de charmes? En raison de son isolement et de sa capacité limitée (8 personnes pas très grande), House Network l'évalue à 250.000 livres soit 317.000 euros, en se basant sur des maisons similaires dans la région du Devon (près de Bristol).

2/ Le château du prince Éric

-
- © Disney

Ce petit château aperçu dans La Petite Sirène (Éric étant le prince et -spoiler- le mari d'Ariel à la fin) se situe en bord de mer et reste à un prix assez abordable. Enfin pour un milliardaire. House Network l'estime à 4 millions de livres soit 5 millions d'euros.

Il faut dire que ce château ne compte pas moins de 10 pièces, dont une salle de bal, s'élève sur trois étages et présente de jolis balcons. Et de plus, Éric possède son propre port privé. "Au Royaume-Uni de tels propriétés au bord de la côte se vendent pour des prix à sept chiffres", fait valoir le groupe immobilier.

3/ Le château de la Bête

-
- © Dinsey

On commence à rentrer dans le vif du sujet. Certes, la demeure de la Bête de la Belle et la Bête est perdue au milieu d'une forêt pas très loin d'un petit village, ce qui a tendance à faire baisser son prix.

Mais ce château est colossal à de nombreux égards: 60 pièces(!), un superbe salon, une bibliothèque avec des milliers de livres, des jardins privés mais aussi des propriétés terriennes de 36 hectares. C'est ce gigantisme qui pousse House Network à définir un prix de 15 millions de livres soit 19 millions d'euros, en se basant sur le marché actuel des châteaux en Angleterre.

4/ Le château du prince de Cendrillon

-
- © Michael Gray - Flcikr - CC

Difficile de faire mieux que ce palace. Situé au beau milieu de la capitale, ce palais compte 27 tours, 20 salles de réceptions, 16 chambres, une chapelle, un jardin, une tour à horloge. Son point culminant s'élève à environ 50 mètres. Le tout dans un style à la fois moderne, lumineux et élégant. En se basant sur le coût du foncier à Londres, House Network évalue cette propriété de 4.600 mètres carrés à 83,6 millions de livres, soit 106 millions d'euros.

5/ Le palais d'Aladin

-
- © -

Encore plus gigantesque que le précédent. Ce palais situé au beau milieu de la capitale compte 12 tours gigantesques, un cachot, de nombreux jardins et beaucoup d'espace, House Network estimant qu'on peut aisément faire entrer un éléphant dans les pièces du château. Si l'extérieur avec ces dômes dorés est de toute beauté, l'intérieur l'est tout autant avec ses tapis orientaux qui ont parfois la fâcheuse tendance à s'envoler.

Cette véritable mini-cité est aussi le lieu idéal pour organiser des fêtes et des mariages. Comme pour le château de Cendrillon, House Network a pris le coût de l'immobilier (au m2) dans le centre de Londres pour calculer la valeur de ce bien. Sauf que cette fois la surface est de 106.000 mètres, soit 10 hectares! D'où une valeur de 1,92 milliard de livres soit 2,4 milliards d'euros.

Mais le groupe immobilier a choisi d'appliquer une décote de 10% sur le palais pour compenser les risques de délocalisation dû aux sautes d'humeur de Jafar, le méchant d'Aladin! D'où un prix final de 1,7 milliard de livres ou 2,2 milliards d'euros.