BFM Business

Cinéma: les recettes du CNC ont reculé de 8% en 2013

Les recettes du bras armé de l'Etat dans le cinéma devraient repartir à la hausse

Les recettes du bras armé de l'Etat dans le cinéma devraient repartir à la hausse - -

Après avoir atteint un plus haut historique en 2011, les recettes du Centre national du cinéma ont encore reculé de 8% en 2013. Mais elles restent deux fois plus élevées qu'il y a dix ans.

Les recettes du Centre national du cinéma (CNC) sont en recul pour la seconde année consécutive. En 2013, les sommes reçues par l'établissement public ont ainsi reculé de 8%, pour tomber à 688 millions d'euros, indique le bilan du CNC qui sera présenté lundi 19 mai dans le cadre du Festival de Cannes.

Deux fois plus d'argent

Malgré ce recul, le budget de l'opérateur public reste à un niveau élevé -environ le double d'il y a dix ans.

Ce recul a plusieurs explications. D'abord, les Français sont un peu moins allés au cinéma en 2013. le produit de la taxe sur les billets de cinéma a donc reculé de 9,6% (à 130 millions d'euros).

Les Français continuent aussi à acheter moins de DVD, donc le produit de la taxe sur la vidéo recule aussi de 17% (à 26 millions d'euros).

Contournement de Free et SFR

Mais le principal facteur de cette baisse vient de la taxe sur les offres triple play fournisseurs d'accès Internet. Free et SFR ont continué à échapper largement à cette taxe, en construisant leurs offres de façon à ne pas la payer.

Impossible toutefois d'avoir un chiffrage précis. En effet, le CNC ne fournit qu'un chiffre global, comprenant le produit de la taxe sur les chaînes de télévision et sur les télécoms. Cette taxe dite TST recule de -7%, à 532 millions d'euros. Contacté, le centre refuse d'être plus précis, indiquant seulement qu'il publiera des chiffres plus détaillés d'ici juillet.

Au total, le chiffre d'affaires des 'telcos' soumis à la taxe est passé de 1,3 milliard d'euros à 870 millions d'euros entre 2010 et 2012, soit un recul de -33%, affirme le CNC dans son budget 2014.

Fin de la récréation

Toutefois, le gouvernement a sifflé la fin de la récréation. La taxe sur les fournisseurs d'accès a été réécrite pour mettre fin à ces contournements.
Cette nouvelle mouture a finalement été acceptée par Bruxelles et est entrée en vigueur le 1er janvier 2014. Le produit de cette taxe doit donc maintenant repartir à la hause, et donc les recettes du CNC aussi...

Le titre de l'encadré ici

|||Les recettes du CNC (en millions d'euros)

2003: 441
2004: 485
2005: 467
2006: 496
2007: 513
2008: 533
2009: 612
2010: 754
2011: 806
2012: 699*
2013: 688
2014: 700**

Source: CNC

*Bercy a prélevé 50 millions sur cette somme
**prévision

Jamal Henni à Cannes