BFM Business

Ces patrons qui fêtent la musique à leur façon

Jack Ma, le patron d'Alibaba, est connu pour sa propension à monter sur scène et chanter

Jack Ma, le patron d'Alibaba, est connu pour sa propension à monter sur scène et chanter - Peter Parks - AFP

On peut diriger un grand groupe et aimer pousser la chansonnette ou s'éclater avec guitares et percussions. A l’occasion de la fête de la musique, BFMbusiness.com revient ainsi sur quelques exemples de patrons qui ont mis leurs cordes vocales ou leur doigté à l’épreuve.

En ce dimanche de fête de la musique, vous allez peut-être déambuler dans les rues et vous laissez bercer par le son des musiciens amateurs qui égayeront votre promenade. Vous ne vous attendez certainement pas à ce que l’un d’entre eux soit votre patron.

Et pourtant nombreux sont les dirigeants d’entreprise qui aiment la musique au point parfois d’éprouver leurs talents vocaux ou de taquiner une guitare six ou huit cordes. En voici quelques exemples.

> Les concerts de Jack Ma

Le patron d’Alibaba ne s’en cache pas: il adore monter sur scène et pousser la chansonnette. Pour preuve cette vidéo, mixée par Bloomberg, où un Jack Ma plus extravagant que jamais monte sur scène lors d’une soirée réservée aux employés.

Déguisé en punk, il interprète alors Can you feel the love tonight, chanson d'Elton John incluse dans le Roi Lion de Walt Disney.

> Les guitares de Gary Kelly

En 2009, la plus première compagnie low cost américaine Southwest Airlines publie une vidéo de 3 minutes dans laquelle son patron, Gary Kelly, raconte son amour pour la guitare.

Il explique notamment que ses filles lui demandent de “baisser le volume” et ne sont guère impressionnées par son talent. Les quelques notes qu’il enchaîne dans cette vidéo (qui s’avère être vers la fin une vidéo de comm’ pour l’entreprise) sont néanmoins plutôt convaincantes.

> L’album de l’ancien DG de Groupon

Du poste de directeur général au Billboard, il y a un monde qu’Andrew Mason a tenté de franchir. Viré en 2013 de son poste de directeur général de Groupon (après avoir été élu “plus mauvais DG” par CNBC en 2012), le fondateur de la société tente de se reconvertir...dans la chanson.

Il sort ainsi en juillet 2013 Hardly Workin, chef d’oeuvre omnitemporel qui contient les fameux hits Look no Further ou KISS. “Mason est un chanteur compétent mais pas exceptionnel qui a surtout la chance de pouvoir dépenser de l’argent dans une production digne de CD que vous trouveriez dans le top 40”, écrit alors Mashable.

L’essentiel du disque parle de la vie au bureau et du management en règle générale. “Aussi bien les dirigeants, les cadres que les employés trouveront de précieux conseils”, assurait Andrew Mason sur son blog. A voir...

> L’appel des patrons bretons

C’est une façon originale de pester contre le gouvernement. En décembre dernier l’Union patronale interprofessionnelle d’Armor publie une vidéo où ses membres chantent une chanson intitulée “Monsieur le président”.

Plusieurs petits patrons bretons appellent alors François Hollande à la simplification et au retrait du compte pénibilité (“Les Allemands n’en ont pas/Nous on en veut pas”). Le tout en rime, et en imitant des galériens. On imagine pas forcément Pierre Gattaz faire la même chose...

> La performance enthousiaste du patron de Lego

Filmé lors d’une conférence investisseurs en février dernier, le directeur général de Lego, Jorgen Vig Knudstrop se réjouit des bons résultats de son entreprise.

“C’est encore une année record”, se félicite-t-il. Et histoire de mettre tout le monde de bonne humeur, et au passage de montrer l’étendue de son auto-dérision, il se met à entamer la chanson “Everything is awesome” (“Tout est génial”) chanson présente dans le film Lego, sorti un an auparavant. Le patron de Lego y met du sien, en bougeant les bras au maximum.

> Les “Feedbomb” de Facebook

OK Mark Zuckerberg ne fait pas partie de ce groupe de musique composé en majorité d’ex et actuels employés de Facebook. Mais sa soeur Randi, ex-directrice marketing du site, oui! Quant au directeur financier du réseau social, David Ebersman, il est lui le bassiste de Feedbomb.

Le groupe a notamment effectué des reprises des Foo Fighters (un des groupes préférés d’Ebersman) ou parodié le “Call Me Maybe” de Carlye Jay Repsen pour le transformer en “Fund me maybe” (“Peux-être me financeras-tu?”).

Dans cette dernière chanson, les paroles évoquent une startup qui cherche à financer son projet: "Hey I just launched this/ This is crazy/So here’s my website/So fund me maybe" ("Hey j’ai juste lancé çà/ C’est dingue/ Alors voilà mon site/ Peut-être me financeras-tu?)

> Les percussions du patron de GoDaddy

L’entreprise GoDaddy, spécialisée dans la gestion des noms de domaine et cotée à Wall Street, a pour habitude d’organiser une grande fête, la GoDaddy Holyday Party.

Lors de l’édition 2013, on a ainsi aperçu des stars massives telles que Ke$ha, Snoop Dogg et….son PDG Blake Irving! Ce dernier a ainsi joué de la batterie en public sur le morceau This is how we do it de Montell Jordan, qu’il accompagne ainsi. Une performance logique pour un patron qui aime taquiner les percussions dans son bureau et a grandi au sein d’une famille de musiciens. En outre, il a pris des cours pendant 13 ans…

> Bernard Tapie et sa carrière

Homme d'affaires, comédien, politique, les casquettes portée par Bernard Tapie sont nombreuses. L'une d'entre elles est celle de chanteur.

L'ex-président de l'OM a ainsi eu une carrière assez éphémère sous le pseudo de Bernard Tapy. Il revient néanmoins au sommet (ou presque) dans les années 90 avec son duo (pas grandiose) avec Doc Gyneco, qui à l'époque était un grand artiste de rap.