BFM Business

Carlos Slim devient le premier actionnaire du New York Times

Carlos Slim possède désormais 17% du New York Times.

Carlos Slim possède désormais 17% du New York Times. - Yuri Cortez - AFP

Le milliardaire mexicain possède désormais 17% du quotidien new-yorkais, après avoir exercé une option d'achat sur un peu moins de 16 millions d'actions.

Le monde des médias américain est dominé par les grandes fortunes. Et le milliardaire mexicain Carlos Slim le démontre un peu plus. Le magnat des télécommunications est ainsi devenu le premier actionnaire individuel du New York Times, après avoir porté sa participation de 8% à près de 17%.

Pour ce faire, le deuxième homme le plus riche au monde avec une fortune estimée à 73,1 milliards de dollars en 2014 selon Forbes, a exercé une option de rachat sur 15,9 millions d'actions ordinaires du groupe New York Times au tarif unitaire de 6,36 dollars, selon un communiqué publié mercredi 14 janvier. Carlos Slim avait obtenu cette option après avoir prêté au journal 250 millions de dollars en janvier 2009 pour aider le New York Times à surmonter la crise.

A l'issue de cette opération, sa holding Slim Helu détiendra 27,8 millions d'actions, soit "environ" 16,8% du groupe de presse qui réunit le New York Times et l'International New York Times. Carlos Slim deviendra alors le plus important investisseur individuel du groupe de presse, en dehors de la famille américaine Sulzberger qui le contrôle.

101 millions de dollars pour le groupe New York Times

Les titres acquis par le milliardaire mexicain ne relèvent toutefois pas des actions dites de "classe B" qui donnent plus de droits de vote au conseil d'administration. La transaction va rapporter 101 millions de dollars au groupe New York Times, qui va entièrement les réinvestir dans des rachats d'actions afin de ne pas diluer la participation de ses autres actionnaires, indique le groupe dans son communiqué.

L'augmentation de la participation de Carlos Slim "montre sa confiance dans l'avenir du journal tout du moins d'un point de vue financier", considère Bloomberg qui rappelle que New York Times a redressé la barre depuis 2009, nettoyé ses comptes et lancé de nouveaux produits digitaux.

Si le New York Times possède le plus grand actionnaire individuel, le Washington Post est lui détenu par Jeff Bezos, le directeur général d'Amazon, dont la fortune est estimée à 30,5 milliards de dollars par Forbes.

J.M. avec AFP