BFM Business

Canal Plus s'allie à Seat dans un inédit partenariat marketing

-

- - -

"En proie à une forte érosion de son nombre d'abonnés, Canal Plus tente d'audacieux partenariats pour rajeunir son image. Dernier en date avec Seat. Une alliance inédite entre une chaîne premium et une marque automobile."

Quel est le point commun entre une marque d'automobile espagnole et une chaîne de télé française? En dehors du fait que le première diffuse des pubs sur la seconde, on ne saisit pas à première vue ce qui pourrait les unir. Et pourtant Seat et Canal Plus ont décidé de nouer un partenariat sur trois ans. 

Pour l'occasion les deux marques ont lancé il y a quelques mois déjà un site d'informations "lifestyle" baptisé detours.tv. Le site propose un contenu centré sur la high-tech, l'art de vivre et les buzz du web. Lancé en décembre 2015, le site revendique 15 millions de contacts et 2 millions de vidéos vues. Sur son compte Facebook, detours.tv propose un mélange de vidéos buzz et de pubs pour Seat.

Seat veut donner du lustre à sa marque

Mais les deux marques promettent beaucoup d'autres actions de co-marketing d'ici trois ans. Seat va sponsoriser de nombreuses émissions de Canal Plus et proposer des offres couplées voiture/abonnement. Ainsi lors des portes ouvertes de la marque en mars dernier, Seat proposait un an d'abonnement gratuit à la plateforme de VOD CanalPlay (l'offre concurrente de Netflix). Un modèle de Seat Ibiza siglé MyCanal sera enfin disponible à la vente en juin avec cette fois 3 mois d'abonnement offerts au bouquet de chaînes sur PC, tablette et smartphone. 

Pourquoi les deux marques ont-elles conclu un tel partenariat? Pour Seat il s'agit de profiter de l'image de Canal Plus afin de tenter de monter en gamme. La marque vient notamment de lancer le SUV Ateca, un véhicule vendu à partir de 22.000 euros. Et après le succès de ses modèles Leon, eux aussi plus premium que les habituelles Ibiza, Seat veut donner du lustre à sa marque avec un partenariat prestigieux. 

Canal, désertée par les jeunes

Pour Canal Plus, en revanche, l'objectif est tout autre. La chaîne subit depuis plusieurs années une dangereuse érosion de ses abonnés avec une accélération ces derniers mois. Après avoir perdu 218.000 abonnés au second semestre 2015 (-3,6%), la chaîne a enregistré un nouveau recul de 183.000 sur les trois premiers mois de 2016. A l'image du câble aux États-Unis, Canal peine à attirer les jeunes qui privilégient internet et les services de type Netflix moins coûteux. D'autant que la chaîne avait perdu les droits de la Ligue 1 au profit de BeinSport. En s'associant avec Seat, Canal souhaite s'adresser à ce public plus jeune qui déserte ses offres. 

Rajeunir son image et proposer ses services sur le plus grand nombre de plateformes possible. Ainsi Canal a annoncé cette semaine un partenariat avec Samsung pour proposer MyCanal (les différentes chaînes du groupe plus les services de VOD) directement sur les téléviseurs à l'image de Netflix ou YouTube qui proposent des applications sur les télés Samsung. Jusqu'à présent le service était accessible par décodeur et sur les box internet. Mais avec la montée en puissance des télés connectées, les box perdent de leur superbe depuis quelques temps. Avec Samsung, le plus gros vendeur de téléviseurs en France, Canal espère toucher un large public et les inciter à s'abonner. De Seat à Samsung, l'opération de reconquête de Canal Plus passe par des accords marketing. Seront-ils suffisants?

Frédéric Bianchi