BFM Business

Bulgari va ouvrir "le plus bel hôtel de Rome" et se veut optimiste pour 2021

Invité de BFM Business, Jean-Christophe Babin, patron de Bulgari, se dit plutôt optimiste sur la reprise de son activité après la crise.

Alors que le patron de Chanel estime que le secteur du luxe mettra deux ans à se remettre de la crise du coronavirus, son homologue de Bulgari est, lui, plus optimiste. “J’ai bon espoir qu’en 2021 on s’approche des niveaux de 2019”, explique ainsi ce vendredi sur BFM Business Jean-Christophe Babin, le patron de Bulgari. 

Des anticipations qui s'appuient sur plusieurs bonnes nouvelles pour le groupe. En effet, Bulgari va ouvrir début 2021, avec uniquement trois mois de retard, un septième hôtel de la marque Bulgari. “Deux autres hôtels sont en construction à Moscou et Tokyo”, souligne Jean-Christophe Babin. Et le PDG de Bulgari annonce qu'il prévoit d'ouvrir "le plus bel hôtel de Rome”, sans donner plus de détails, ni sur le lieu exact ni sur la date d’ouverture.

"Une entreprise doit être une belle personne"

Par ailleurs, Jean-Christophe Babin estime que le tourisme récréatif devrait reprendre rapidement. En revanche, il mise sur un changement concernant le tourisme d’affaires. En effet, selon lui, la crise a mis en évidence l’efficacité du télétravail. Si le tourisme d’affaires ne va pas disparaître, il sera peut-être moins systématique. “On va voyager moins par économie et par économie de temps”, analyse le PDG de Bulgari. Pour lui, il est important de trouver un meilleur équilibre. 

Il souligne que Bulgari avait déjà instauré un jour de télétravail par semaine. Une solution que Bulgari va garder et même augmenter. Pour Jean-Christophe Babin, “l’entreprise doit être une belle personne”. Autrement dit “avoir des valeurs" pour une société qui "traite bien ses salariés, fait preuve de générosité”. Pour lui, cela peut réellement être un plus. Entre deux bijoux, un client choisira peut-être celui qui vient d’une entreprise plus responsable que sa concurrente. 

Diane Lacaze