BFM Business

Avion: une envolée du prix des billets attendue pour cet été

Un avion décolle à l'aéroport JFK, à New York. (photo d'illustration)

Un avion décolle à l'aéroport JFK, à New York. (photo d'illustration) - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Une hausse significative des billets d'avion est à prévoir pour cet été, pour les mois de juillet et août, en raison d'une demande croissante. En première ligne: les vols court-courriers.

Prudence si vous avez prévu de prendre l'avion pour partir en vacances cet été. Selon une étude publiée par le comparateur de billets d'avion en ligne, Liligo, les prix sont en forte augmentation pour la période estivale. Le site chiffre la hausse à 47 euros en moyenne, par billet, en juillet et août 2014.

Demande croissante

La raison de cette augmentation soudaine? Une forte progression de la demande par rapport à l'été 2013 (+ 35%), qui a encouragé les compagnies aériennes à augmenter leurs tarifs. Ainsi, beaucoup de destinations au départ de Paris accusent une hausse significative. Comme l'explique le Parisien, il faut donc compter une augmentation de 20% par rapport à 2013 pour se rendre à Bali (1.110 euros, en moyenne, l'aller-retour). Les vols Paris-Ajaccio augmentent, eux, de 15% (224 euros l'aller-retour) et les Paris-Tunis de 11% (255 euros l'aller-retour).

Toutefois, certaines destinations affichent, au contraire, une baisse de prix. C'est le cas du Sri Lanka. Le billet Paris-Colombo a ainsi baissé de 16% par rapport à l'été dernier, ce qui fait un aller-retour à 581 euros en moyenne. Même tendance pour la Californie: l'aller-retour Paris-Los Angeles a baissé de 4%, et coûte en moyenne 1.003 euros. Enfin, une escapade à Barcelone à prix raisonnable sera possible cet été, grâce à une baisse de 11% de l'aller-retour Paris-Barcelone, qui coûte en moyenne 127 euros.

Plus forte hausse sur les court-courriers

Selon l'étude de Liligo, la plus forte hausse de prix concerne les vols court-courriers (+ 8%), suivis des long-courriers (+6,5%) et des moyen-courriers (+3,3%). "Cette année, les Français semblent vouloir partir en vacances moins loin. La demande est donc plus importante sur les petites distances", justifie Guillaume Bril, directeur commercial du site Liligo.com. "Les consultations pour connaître le prix des vols court et moyen-courriers ont ainsi augmenté respectivement de 10 % et de 4 %, alors que celles concernant les long-courriers ont baissé de 5 %".

A.S.