BFM Business

André Rousselet, le fondateur de Canal+, n'est plus

"André Rousselet est décédé à 93 ans. Celui qui fut sous-préfet, député, propriétaire des taxis G7, a été le fondateur de Canal+ en 1984. La chaîne payante allait révolutionner le paysage audiovisuel français. "

Canal+ est orphelin. Son fondateur, André Rousselet, est décédé à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille.

Sous-préfet devenu homme d'affaires, il devient propriétaire en 1960 de la G7, l'une des toutes premières compagnies de taxis parisiens. "Il s'est éteint paisiblement chez lui, dans sa 94e année, il était juste fatigué par l'âge", a précisé un de ses fils, Philippe Rousselet. Son autre fils, Nicolas, est l'actuel PDG du groupe G7.

À chaque campagne présidentielle de François Mitterrand à partir de 1965, il se charge de rassembler les financements nécessaires à son organisation. En 1981, lors de l'élection de son ami à l'Élysée, il devient directeur de cabinet avant de prendre la direction de Havas. André Rousselet a été l'exécuteur testamentaire de François Mitterrand, lors de son décès en janvier 1996.

Mais, André Rousselet a connu son heure de gloire en 1984 lors de la création de Canal+, première chaîne à péage du paysage audiovisuel français. 

"Avec Canal Plus, c'est un média unique au monde qu'il fonda, aujourd'hui premier partenaire du cinéma français et l'un des moteurs de la création audiovisuelle et cinématographique en Europe", a souligné la ministre de la Culture Audrey Azoulay dans un communiqué.

Un homme qui "apprend la liberté"

De fait, "sans l'intelligence de Rousselet, sans sa combativité, son opiniâtreté, Canal+ n'existerait pas", a estimé pour sa part l'ancien ministre socialiste Jack Lang, saluant "un homme d'une grande fidélité".

André Rousselet "a changé ma vie, la rendant plus belle", a réagi Pierre Lescure, cofondateur de Canal+, sur Twitter. "Nous sommes des dizaines, des centaines qui l'avons rencontré en 1984 et dont il a changé la vie". "André Rousselet nous a appris la liberté, la responsabilité, et comment se tenir debout, toujours", a-t-il résumé.

André Rousselet avait démissionné de Canal+ en 1994

Les débuts sont chaotiques mais Canal+ est devenu, 10 ans après sa création, un modèle de réussite dans l'audiovisuel européen.

En 1994, André Rousselet démissionne avec fracas de son fauteuil de PDG, n'acceptant pas la prise de contrôle de la chaîne cryptée par un pacte d'actionnaires conclu entre Havas, la Compagnie générale des eaux et la Société générale. Il en rend responsable Édouard Balladur, alors chef du gouvernement. À son départ, il lance, à la une du Monde, une formule qui marquera les esprits: "Édouard m'a tuer".

Un mois plus tard, il devient l'actionnaire principal du tout jeune InfoMatin, mais le quotidien ferme en 1996, son second échec en matière de presse écrite, après la fermeture de l'hebdomadaire Sports Magazine en 1976.

A 93 ans, André Rousselet avait publié ses mémoires, intitulés ironiquement: "A mi-parcours".

BFMBusiness avec AFP