BFM Business

80 millions d'euros pour le secteur du livre sinistré par le coronavirus

Avec des ventes qui devraient chuter de 20 à 30% cette année, la filière juge ces aides "vitales".

L’industrie du livre a un genou à terre : les ventes ont plongé pendant le confinement de 33% en mars et de plus de 80% au mois d’avril.

La filière a bien essayé de trouver des solutions dans l’urgence en faisant par exemple la promotion des livres audio et électroniques ou encore avec la mise en place du click and collect dans les librairies mais ces initiatives n’ont pas du tout suffi.

Mesures pour les auteurs

L’exécutif a donc décidé de venir au chevet du secteur avec une enveloppe de 80 millions d'euros dont 25 millions d’euros pour les librairies indépendantes, 5 millions pour les petits éditeurs, et 12 millions d’euros pour moderniser et numériser les librairies

La Caisse des dépôts aura quant à elle une enveloppe de 40 millions d’euros de prêts dédiés spécifiquement aux entreprises de la filière. Ces nouvelles aides s’ajoutent aux mesures d’urgence déjà en place: les auteurs auront accès au fonds de solidarité jusqu’à la fin de l’année et ils seront exonérés comme les libraires et les éditeurs de cotisations sociales entre mars et juin.

L’ensemble de ces aides est jugé « vital » par le secteur avec des ventes de livres qui devraient chuter de 20 à 30% cette année.

Thomas Sasportas et OC