BFM Business

180 suppressions de postes à la Fnac

La Fnac officialise la suppression de 180 postes chez ses disquaires.

La Fnac officialise la suppression de 180 postes chez ses disquaires. - -

L'enseigne de distribution a annoncé à ses syndicats une réorganisation chez ses disquaires, qui prévoit 180 suppressions de postes dans toute la France sauf Paris, ce jeudi 26 septembre.

La Fnac évoque pudiquement "un projet d'adaptation de ses effectifs dans le métier du disque" dans son communiqué publié ce jeudi 26 septembre. Le distributeur de biens culturels y indique avoir annoncé aux représentants du personnel que 180 postes seraient supprimés chez les disquaires.

L'enseigne affirme que le marché de la musique physique a "perdu près de 60% en valeur entre 2006 et 2012". Elle indique avoir entamé il y a 15 mois des négociations avec les syndicats sur la gestion prévisionnelle de l'emploi, mais qu'ils n'ont pas réussi à tomber d'accord. D'où ces suppressions de postes. Les magasins concernés se situent en Ile-de-France (hors Paris) et en province.

Des pertes réduites de moitié au S1 2013

En juin pourtant, la direction de la Fnac démentait formellement les informations d'un article du Parisien selon lequel elle envisageait de supprimer 600 postes. Le quotidien évoquait deux plan, "Phoenix" et "Mars", le premier visant des postes dans les magasins parisiens, le second des postes chez les disquaires. La chaine avait nié avec moins de véhémence le deuxième plan, visant à supprimer 289 postes.

La Fnac avait déjà annoncé en 2011 un plan de restructuration, "Fnac 2015", pour économiser 80 millions d’euros. En 2012, l'enseigne, propriété du groupe Kering (ex-PPR), avait ainsi supprimé 310 postes en France et 200 à l’international. Après son introduction en Bourse en juin 2013, le Fnac avait réduit ses pertes de moitié au premier semestre.

Nina Godart