BFM Business

Pourquoi les loyers n'augmentent plus en France

Le prix des deux-pièces a recilé de 0,2% au premier semestre 2015.

Le prix des deux-pièces a recilé de 0,2% au premier semestre 2015. - clem- Flickr- CC

Du studio au 4 pièces, les loyers sont en léger recul au premier semestre 2015, selon Century 21. en cause notamment la reprise du marché immobilier.

Désormais, rares sont les biens en location qui échappent à la baisse des loyers. Selon les chiffres communiqués mardi 7 juillet par Century 21, ce sont les appartements de quatre pièces qui signent la plus forte contraction au premier semestre : -4,4% (786 euros en moyenne), suivis des studios et des trois pièces, qui enregistrent respectivement -1,2% (439 euros) et -1% (677 euros).

Les deux pièces, locations les plus nombreuses sur le marché, ne reculent que de -0,2% (552 euros) sur cette période, tandis que les maisons sont quasi stables, avec -0,1% (789 euros). Seuls les loyers des très grandes surfaces, les cinq pièces et plus, sont orientés à la hausse (+2,2%, 967 euros). Or "il s’agit de biens peu nombreux sur le marché, très prisés des grandes familles".

Mobilité résidentielle en berne et investisseurs frileux

Pourquoi les loyers ne progressent-ils plus ? Century 21 y voit plusieurs raisons. D'abord, mauvaise conjoncture économique oblige, "nombre de locataires déjà en place ont préféré surseoir leur projet de déménagement, ce qui a ralenti la mobilité résidentielle", souligne le réseau.

Parallèlement, les plus jeunes ont souvent choisi de ne pas quitter le foyer familial, tandis qu'une partie de la demande a préféré se tourner vers un achat immobilier, profitant en toute logique de la baisse des prix et des taux. Taux qui se sont établis à un peu plus de 2% en juin, selon le Crédit Logement.

Perspectives " pas réjouissantes"

Autant de signaux qui laissent craindre des perspectives "pas réjouissantes" sur le marché locatif privé dans les mois à venir.

Pour lire la suite de l'article cliquez ici

Léo Monégier