BFM Business

Les promoteurs immobiliers signent un bon 3e trimestre

Les ventes des promoteurs immobiliers ont bondi de 25% au 3e trimestre.

Les ventes des promoteurs immobiliers ont bondi de 25% au 3e trimestre. - Philippe Huguen - AFP

Selon la FPI, les ventes ont bondi de 25% de juillet à septembre 2016, dans un contexte favorable où les taux de crédit immobilier demeuraient très bas et où l'État a renforcé les aides publiques.

Les mois se suivent et se ressemblent pour les promoteurs immobiliers, qui enregistrent une hausse des ventes de logements neufs pour le huitième trimestre consécutif. De juillet à septembre, l'activité a ainsi bondi de plus de 25% sur un an. Les ventes aux ménages investisseurs ont progressé de 27% et celles aux propriétaires occupants de 28%, selon les chiffres de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Il faut dire que les acquéreurs bénéficient d'un contexte favorable, avec des taux de crédit immobilier qui demeurent à niveaux très bas et l'annonce du maintien du Prêt à taux zéro (PTZ) et des aides à l'investissement locatif pour 2017. Ces dispositions devraient contenir l'attentisme des années électorales et conforter les ventes en 2017.

L'offre progresse plus lentement

Quant à l'offre, elle progresse plus lentement: les mises en vente de logements ont augmenté de "seulement" 4,5% en raison d'une difficulté à concrétiser rapidement des projets immobiliers, que la FPI impute à la rareté du foncier, à une complexité réglementaire croissante et à la fréquence des recours abusifs contre les permis de construire.

Ce décalage se traduit par une réduction de la durée d'écoulement d'un logement, qui s'établit à 10,1 mois à fin septembre, contre 12,4 mois un an plus tôt et 14 mois en 2014. Mais cette moyenne nationale masque des tensions dans certaines grandes agglomérations, où le stock descend jusqu'à 7 mois, dit la FPI. Le rythme des lancements de nouveaux projets est alors insuffisant pour contenter la demande.

J.Mo. avec AFP