BFM Business

La garantie universelle des loyers adoptée à l'Assemblée

Les députés français ont adopté l'article controversé sur la garantie universelle des loyers.

Les députés français ont adopté l'article controversé sur la garantie universelle des loyers. - -

La mesure, qui prévoit une garantie publique et obligatoire, est censée protéger les propriétaires d'éventuels impayés. Les députés l'ont adoptée, ce jeudi 12 septembre.

C'était l'un des deux principaux points du projet de loi très contesté de Cécile Duflot. La garantie universelle des loyers (GUL), qui doit protéger les propriétaires des impayés, a été adoptée par l'Assemblée nationale, jeudi 12 septembre.

L'article 8 du projet de loi sur l'accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), voté en première lecture, prévoit une garantie publique et obligatoire, sur l'ensemble du parc privé, qui pourrait se substituer à la caution d'ici au 1er janvier 2016. Cette garantie sera financée "à parts égales" entre le propriétaire et le locataire.

L'UMP dénonce "un impôt pour tous"

Parmi les points qui ont fait débat, la nécessité de la création d'un organisme public dédié, mais aussi une éventuelle déresponsabilisation des mauvais payeurs ont alimenté les discussions.

La gauche a très majoritairement voté en faveur de cet article. Cependant le député socialiste de Paris, Christophe Caresche, opposé à "un mode de gestion tout public" et inquiet d'un "risque de dérives", s'est abstenu.

L'UMP, qui dénonce "un impôt pour tous", a voté contre, tandis que l'UDI s'est abstenue.

Y.D avec AFP