BFM Business

L’indice de référence des loyers progresse légèrement

L'indice de référence des loyers augmente légèrement, et poursuit son ralentissement.

L'indice de référence des loyers augmente légèrement, et poursuit son ralentissement. - -

L’indice de référence des loyers, qui sert à fixer la révision des prix des locations, a augmenté de 1,2% au deuxième trimestre, sur un an, selon l’Insee. Il poursuit son ralentissement, en accord avec la baisse des loyers.

Bonne nouvelle pour les locataires! L’indice de référence des loyers (IRL) a augmenté de seulement 1,2% au deuxième trimestre sur un an, selon les données publiées par l’Insee, ce vendredi 12 juillet. Par rapport aux trois premiers mois de 2013, le ralentissement se poursuit, de plus de 0,2 point.

Un indice qui dépend de l'inflation

Cet indice sert de référence pour la révision annuelle des loyers. Le montant de la révision ne peut en effet dépasser la variation de l’IRL publié par l’Insee, tant que le contrat de location n’est pas modifié. Le propriétaire ne peut donc augmenter les loyers au-delà qu’en cas de nouveau locataire et de nouveau contrat.

L’indice avait connu un pic au premier trimestre 2012, avec une progression de 2,24%. Depuis, il n’a cessé de reculer. Ce ralentissement s’explique car l’IRL est indexé sur l’inflation, hors cette dernière est restée quasiment stable. Selon les derniers chiffres, publiés cette semaine, les prix à la consommation ont progressé de 0,9% en juin 2013, sur un an.

Les loyers en baisse sur un an

Selon une étude de Century21 du 9 juillet, les loyers ont chuté de 1,7% sur les douze derniers mois. Cette baisse est particulièrement marquée dans les grandes villes. Seul le prix des studios et des une pièce est resté en hausse.

L’Assemblée nationale doit examiner, en septembre, un projet de loi pour l’encadrement des loyers, portée par Cécile Duflot, ministre du Logement. La promulgation de la loi ne pourrait intervenir qu’en mars 2014. Au total, 28 agglomérations seront concernées par cette mesure, soit 4,6 million de logements. En attendant, un décret a été pris dans l’urgence, en 2012, pour 38 communes françaises.

A.D. avec AFP