BFM Business

Immobilier: la France sera bientôt le pays de l'UE où acheter coûte le plus cher

En Allemagne, il est possible d'acquérir 97 m2 avec 200.000 euros en moyenne, d'après l'étude Property Index de Deloitte.

En Allemagne, il est possible d'acquérir 97 m2 avec 200.000 euros en moyenne, d'après l'étude Property Index de Deloitte. - AFP - John MacDougall

Le Royaume-Uni détient aujourd'hui la palme du pays de l'Union européenne où les prix des logements sont les plus élevés. Mais avec le Brexit, la France va lui succéder. Avec 200.000 euros, un ménage doit se contenter d'un appartement en moyenne deux fois plus petit qu'en Allemagne.

Lorsque le Royaume-Uni aura définitivement quitté l'Union Européenne, la France deviendra le pays d'Europe où acheter un logement coûte le plus cher. Selon la société d'audit Deloitte, qui a comparé ce qu'un ménage peut espérer acquérir avec 200.000 euros dans 19 pays, les Français arrivent en deuxième position avec seulement 50 m2 contre le double en Allemagne, en Belgique ou en Italie. Seuls les Britanniques sont plus mal lotis avec 39m2. 

6 à 8 ans de salaire contre 3,3 à 4,4

En Allemagne, en Belgique et en Italie, "il est possible d'acquérir près de deux fois plus de surface, respectivement 97 m2, 94 m2 et 84 m2" soulignent les auteurs de cette étude baptisée Property Index.

Mais surtout, pour accéder à la propriété, l'effort à fournir est bien supérieur pour les ménages français, qui, à l'instar des Italiens et des Irlandais, doivent consacrer à l'achat d'un bien vendu 200.000 euros, 6 à 8 années de salaires, alors que pour les Allemands, les Belges et les Hollandais, entre 3,3 et 4,4 années de salaires suffisent pour acquérir un bien de prix équivalent.

L'offre demeure insuffisante

Parmi les 19 pays d'Europe étudiés, la Russie est celui qui a mis le plus de logements en construction (8,4 pour 1.000 habitants), suivie par l'Autriche (7,5) et la France (5,5). Bien que la France soit l'un des pays européens qui construit le plus de logements, l'offre y demeure insuffisante dans les zones tendues, note l'étude. Le nombre de mises en chantier le plus faible revient à l'Italie et au Portugal (0,8). 

Les prix de l'immobilier neuf ont augmenté l'an dernier: le Royaume-Uni a dépassé la barre des 5.000 euros le m2, suivi par la France avec...

Cliquez ici pour lire la suite

A.R. avec AFP