BFM Business

Ils rêvent de construire une tour dans le tronc d'un séquoia géant

Une tour construite dans un arbre.

Une tour construite dans un arbre. - Evolo

Des architectes coréens ont voulu réconcilier la nature et l'urbanisation. Ils ont donc imaginé construire un gratte-ciel à l'intérieur d'un arbre.

Faire coexister l'urbanisation galopante et la nature, voilà le défi que se sont lancés quatre architectes coréens. Ko Jinhyeuk, Cheong Changwon, Cho Kyuhyung et Choi Sunwoong, dans le cadre du concours Skycraper d'Evolo, ont imaginé une tour construite à l'intérieur d'un arbre. Ils l'ont appelé "The Monument of Giant". Pour ce projet d'envergure, les quatre architectes n'ont pas choisi n'importe quel arbre. Ils ont opté pour un séquoia géant. Le célèbre Pioneer Cabin Tree, par exemple, qui s'est effondré début janvier, mesurait 45 mètres de haut pour 10 mètres de diamètre. Mais certains spécimens plus anciens atteignent 100 mètres de haut.

Les architectes ont remarqué qu'à cause du réchauffement climatique, les insectes se sont multipliés, mettant en péril ces grands arbres aux États-Unis. Les séquoias sont très lourds et leurs racines peu profondes. Ils risquent donc de chuter à tout moment lorsque l'intérieur, le cœur de l'arbre, commence à pourrir.

Remplacer les troncs endommagés

Pour éviter cela, Ko Jinhyeuk, Cheong Changwon, Cho Kyuhyung et Choi Sunwoong ont imaginé un gratte-ciel qui ferait office de squelette à ces arbres. "Un organe artificiel pour remplacer les troncs endommagés", expliquent-ils. Une structure en métal entourée d'une cage. Sous la terre, au niveau des racines, il y aurait un système de récupération d'eau de pluie, des générateurs électriques, ainsi qu'une zone de camping ainsi protégée des températures extérieures.

Aux différents étages, les architectes ont pensé à un laboratoire, un centre éducatif, un lieu d'exhibition et au sommet un observatoire. Les concepteurs veulent que cette tour-arbre soit un lieu de sensibilisation à la déforestation.

-
- © -
-
- © -
-
- © -
-
- © -
D. L.