BFM Business

Cet ascenseur permet de monter les étages en se musclant... les bras

Des ingénieurs néerlandais ont mis au point une petite nacelle élévatrice pouvant équiper la plupart des immeubles. Sans moteur, elle n'impose pourtant qu'un léger effort musculaire pour se hisser à l'étage requis.

Serait-ce la fin des escaliers? Des ingénieurs néerlandais de l'entreprise Rombout Friedling Lab ont inventé le Vertiwalk, selon une information repérée par Le Figaro. Il s'agit d'un ascenseur sans moteur. Pour le faire monter ou descendre, il faut utiliser ses bras.

Les ingénieurs sont partis d'un constat simple: de plus en plus de personnes vivent dans les villes. Et l'espace manquant, "nous serons forcés d'exploiter l'espace vertical avec des tours plus grandes, l'utilisation les greniers et les toitures", précise l'entreprise sur son site. Mais le problème reste les escaliers. "Nos populations vieillissent et les escaliers sont un vrai problème", affirme Rombout Friedling Lab. Tous les immeubles ne peuvent pas s'en équiper par manque de place ou de structure pour supporter cette charge. De plus, "ils sont coûteux à installer", déplorent les ingénieurs, "et ils nous privent de l'exercice quotidien nécessaire".

Exploiter le potentiel du corps humain

Rombout Friedling Lab a donc imaginé un ascenseur qui exploite le potentiel du corps humain. Le passager est assis et tire sur ses bras pour faire monter ou descendre la chaise. Le système est équipé de poulies afin de ne pas utiliser trop de force. Selon Le Figaro, le mécanisme permet d'utiliser seulement 10% de la force qui serait normalement nécessaire pour monter les marches.

Ce "Vertiwalk" n'est pour l'instant qu'un prototype. Son prix n'a donc pas été dévoilé, pas plus que sa date de commercialisation. Mais il a déjà été testé auprès d'utilisateurs qui ont été séduits.

D. L.