BFM Business

Une page se tourne chez BNP Paribas

Baudoin Prot laisse, globalement, un bon bilan chez BNP Paribas

Baudoin Prot laisse, globalement, un bon bilan chez BNP Paribas - Benoît Tessier - AFP

Baudoin Prot, figure emblématique de la banque, va quitter la présidence de la banque ce vendredi 26 septembre. Il devrait être remplacé par Jean Lemierre, son conseiller au profil de grand négociateur.

C'est un grand nom de BNP Paribas qui quitte la banque, ce vendredi 26 septembre. Le président de l'établissement, l'emblématique Baudoin Prot, va présenter sa démission au conseil d'administration.

Son départ survient trois mois après l'amende de 9 milliards de dollars infligée par les autorités américaines à la banque pour violation d'embargo.

Tout est fait pour expliquer que Baudoin Prot ne part pas en raison de ce dossier. Mais les deux faits sont bien liés. Le dirigeant quitte BNP Paribas à cause de cette affaire mais pas sous la contrainte.

Des administrateurs ont ainsi expliqué à BFM Business que Baudoin Prot était déjà épuisé par toutes les années de crise financière qu'il a eu à gérer. Il a ensuite très mal vécu de voir sa responsabilité engagée dans l'affaire du viol de l'embargo, alors qu'il était directeur général de BNP Paribas au moment des faits reprochés par la justice américaine.

Un bon bilan

Mais jamais les autorités américaines n'ont réclamé sa tête. Une liste des dirigeants dont elles exigeaient nommément le départ avait été publiée et le nom de Baudoin Prot n'y figurait pas.

Le dossier de l'amende américaine fait tâche d'huile sur l'excellent bilan que présente Baudoin Prot au moment où il quitte l'établissement. Car c'est bien lui qui a fait de BNP Paribas la grande banque européenne qu'elle est aujourd'hui. 

Entre 2003, année où Baudoin Prot est devenu directeur général de la banque, et 2013, les effectifs de BNP Paribas sont passés de 89.000 à 185.000 postes. Il a transformé la banque en un mastodonte en rachetant notamment en 2006 BNL (Banco Nazionale del Lavoro), la sixième banque italienne avant de faire de même avec l'établissement belge Fortis en 2009, au moment de la crise. Il restera ainsi comme l'homme des acquisitions

Jean Lemierre comme successeur

Baudoin Prot devrait, sauf surprise, être remplacé par son conseiller Jean Lemierre. Ce dernier a fait une grande partie de sa carrière comme haut fonctionnaire en accédant notamment à la direction générale du Trésor.

A BNP Paribas, il a surtout été le grand négociateur dans deux dossiers de crise: la restructuration de la dette grecque et l'amende infligée par les autorités américaines. Agé de 63 ans, Jean Lemierre est issu de la promotion Guernica de l'ENA, en 1976, soit la même que Baudoin Prot. Le changement dans la continuité donc.

J.M. avec BFM Business