BFM Business

Un petit pas pour HSBC et ING, un grand pas pour la blockchain

HSBC a réalisé la première opération de financement du commerce commercialement au monde utilisant la technologie blockchain.

HSBC a réalisé la première opération de financement du commerce commercialement au monde utilisant la technologie blockchain. - Miguel Medina-AFP

Si la transaction réalisée est banale, la technologie employée l'est moins: HSBC et ING ont utilisé la "blockchain" pour sécuriser en 24 heures - au lieu de 5 jours - l'envoi d'une lettre de crédit liée à l'expédition d'une cargaison de soja.

La technologie blockchain, utilisée pour sécuriser les paiements en bitcoin, présente aussi quelques vertus pour le commerce international. Deux grandes banques étrangères, ING et HBSC, l'ont utilisée pour la première fois en dématérialisant le traitement et l'envoi d'une lettre de crédit utilisée communément pour la livraison d'une marchandise d'un pays à l'autre. Elle est l'un des moyens les plus utilisés pour réduire les risques entre les importateurs et les exportateurs, en garantissant le versement des fonds ainsi que l'échange de documents légaux liés à la transaction commerciale.

En l'occurrence, la transaction réalisée par les deux banques était relative à une cargaison de soja exportée de l'Argentine vers la Malaisie par le groupe agroalimentaire Cargill. HSBC et ING ont utilisé une plateforme technique utilisant la blockchain et gérée par un consortium de banques associée à la start-up R3, basée à New-York.

Un opération bouclée en 24h au lieu d'au moins 5 jours

Grâce à ce système, les deux banques ont bouclé la transaction nécessaire à l'expédition de la cargaison de soja en 24 heures, alors que ce genre d'opération nécessite en général un délai d'au moins 5 jours pour boucler l'échange de documents. Dans ce contexte, la blockchain s'apparente à un grand registre numérique et sécurisé de l'ensemble des opérations effectuées lors d'une transaction, auquel ont accès les parties prenantes à l'opération.

"Cela signifie pour les entreprises que les transactions financières dans le commerce deviennent plus simples, rapides, transparentes et plus sûres" a déclaré Vivek Ramachandran, responsable de l'innovation chez HSBC. En plus d'être plus rapide, le recours à une plateforme technique dématérialisant l'échange de documents réduit les coûts d'où l'intérêt de la finance et du négoce international pour le développement de la blockchain.

Preuve de l'intérêt de ces secteurs pour la technologie: en janvier 2018, Louis Dreyfus Company, a réalisé sa première transaction dans le négoce de matières agricoles en recourant lui aussi à la technologie blockchain en association avec les banques Société Générale, ING et ABN Amro.

Frédéric Bergé