BFM Business

Subprimes: JPMorgan Chase dans le collimateur de la justice

JP Morgan est dans le viseur de la justice

JP Morgan est dans le viseur de la justice - -

La banque a annoncé, mercredi 7 août, qu'elle faisait l'objet d'enquêtes civiles et pénales. Elle aurait enfreint les lois boursières dans la vente de produits hypothécaires.

Six ans après, les grandes banques américaines sont loin d'en avoir fini avec la crise des subprimes. JPMorgan Chase, première banque américaine en termes d'actifs, a annoncé hier, mercredi 7 août, qu'elle faisait face à des "enquêtes à la fois civile et pénale du ministre de la Justice du district Est de la Californie à propos de titres obligataires adossés à des prêts immobiliers titrisés et vendus par la firme et ses filiales".

Cela signifie qu'une enquête pénale est actuellement en cours concernant les ventes de produits hypothécaires risqués à des investisseurs avant la crise.

En mai 2013, JPMorgan Chase "a reçu une notification de la part des bureaux d'enquête au civil indiquant qu'ils étaient parvenus à la conclusion préliminaire selon laquelle l'entreprise avait enfreint certaines lois boursières en relation avec des offres d'obligations adossées à des titres immobiliers risqués (subprime) entre 2005 et 2007", indique la banque.

En outre, elle a également "reçu et répondu à un certain nombre de demandes d'informations et requêtes informelles d'autres institutions fédérales ou de certains Etats américains concernant des produits hypothécaires", précise-t-elle.

Bank of America aurait "menti"

Mardi 6 août, le département fédéral de la Justice et le régulateur boursier américain (SEC) avaient annoncé qu'ils poursuivaient Bank of America (BofA) pour avoir "menti" à des investisseurs en leur vendant plus de 850 millions de dollars de dérivés de "subprime".

Les produits obligataires dérivés de prêts immobiliers octroyés avant la crise à des ménages insolvables et donc très risqués (subprime) sont à l'origine de la crise financière lorsque le marché immobilier s'est retourné.

L'effondrement de la valeur des innombrables dérivés hypothécaires immobiliers qui avaient été vendus à travers le monde a secoué les marchés internationaux et s'est traduite par une profonde crise économique dans de nombreux pays entre 2007 et 2009.

Diane Lacaze & AFP