BFM Business

Subprimes: Bank of America écope d'une amende record de 16,7 milliards de dollars

Bank of America écope ainsi de la plus lourde amende jamais infligée à une banque seule.

Bank of America écope ainsi de la plus lourde amende jamais infligée à une banque seule. - Spencer Platt - AFP

La banque américaine a annoncé, ce jeudi 21 août, avoir écopé de la plus forte amende jamais infligée à une banque seule. L'accord à l'amiable prévoit ainsi une sanction financière de 16,65 milliards de dollars.

Près de deux fois la sanction infligée à BNP Paribas. Ce jeudi 21 août, Bank of America a annoncé avoir accepté de payer un montant record de 16,65 milliards de dollars pour mettre fin à des poursuites liées aux "subprime", les crédits immobilier à risque à l'origine de la crise financière.

C'est l'amende individuelle la plus élevée jamais infligée à une banque aux Etats-Unis. Le record était auparavant détenu par JPMorgan Chase qui, en novembre 2013, avait accepté de verser 13 milliards de dollars pour éviter des poursuites dans un dossier également lié aux prêts subprimes

Un impact de 5 milliards de dollars sur le bénéfice trimestriel

Selon cet accord, annoncé par le département de la Justice, la banque versera 9,65 milliards de dollars en numéraire aux différentes autorités américaines, le solde devant allant à des mécanismes permettant de soutenir les propriétaires qui peinent à rembourser leurs crédits.

Bank of America a précisé que cet accord amputerait le bénéfice imposable du troisième trimestre 2014 de 5,3 milliards de dollars, soit 0,43 dollar par action après impôts.

Les autorités américaines reprochaient à BofA d'avoir commercialisé avant la crise financière de 2008 des placements complexes, adossés à des crédits immobiliers à risque, qui ont généré des milliards de dollars de pertes pour ceux qui les ont achetés.

J.M. avec AFP