BFM Business

Société Générale supprimerait plus de 400 postes entre 2014 et 2015

Société Générale prévoit également des économies de 900 millions d'euros d'ici à 2015.

Société Générale prévoit également des économies de 900 millions d'euros d'ici à 2015. - -

La banque de la Défense, qui présente ses résultats ce jeudi 7 novembre, se préparerait à supprimer plus de 400 postes entre 2014 et 2015 en fusionnant plusieurs activités. 250 postes seraient créés à Bangalore.

La Société Générale réduirait encore un peu plus la voilure. Selon les Echos, la banque de la Défense, qui publie ce jeudi 7 novembre ses résultats trimestriels, supprimerait 400 postes entre 2014 et 2015.

Ces suppressions seraient consécutives à la création d'un pôle regroupant les activités de banque de financement et d'investissement, de banque privée, de gestion d’actifs et services aux investisseurs.

"Cette nouvelle restructuration est la conséquence du rapprochement de ces différents métiers qui avait été annoncé en février 2013", souligne le quotidien qui rappelle que la banque a supprimé 1.450 postes en deux ans.

Cette restructuration s'accompagnerait de la création de 250 postes à Bangalore (Inde), un des trois centres de services de l'entreprise avec Bucarest en Roumanie et Montréal au Canada.

900 millions d'euros d'économies

Les Echos ajoute que "les équipes françaises ne sont pas au bout de leurs peines. Le groupe bancaire a en effet initié un autre volant de négociations avec les partenaires sociaux qui concerne cette fois-ci les services centraux de son réseau de banque de détail en France. Plusieurs dizaines d’emplois seraient menacés".

En mai dernier, le directeur général délégué de Société Générale, Jean-François Sammarcelli, avait indiqué à BFM Business que son groupe prévoyait des suppressions de postes supérieures à un millier dans le cadre d'un programme d'économies de 900 millions d'euros à l'horizon 2015. 600 à 700 postes seraient concernés en France.

L'établissement avait toutefois précisé que la banque de détail ne devrait pas être touchée par cette réorganisation.

>> Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale, est l'invité de Good Morning Business à 7h15

J.M.